PUBLICATIONS

Inventaire national de la céramique dans les collections publiques suisses (1500-1950)

 

Ceramica CH, tome III/1 : Vaud (1ère partie)
Ceramica Stiftung/Benteli Verlag
Bâle/Zurich
2017
ISBN 978-3-7165-1830-4 

Les musées suisses recèlent des trésors dans le domaine de la céramique ancienne. Or ce vaste patrimoine est souvent méconnu, non seulement du public mais aussi des spécialistes, en raison de sa dispersion géographique et surtout parce que la majorité de ces collections ne sont plus exposées de manière permanente et n’ont que rarement été publiées.
Pour tenter de corriger cet état de fait, la Fondation Ceramica a initié et soutient activement le projet Ceramica CH visant l’établissement et la publication d’un inventaire des fonds céramiques conservés dans chaque canton.
Les quelque 1700 objets illustrés dans le présent volume proviennent essentiellement des collections du Musée cantonal d’archéologie et d’histoire de Lausanne et du château de Nyon. Les productions des différentes manufactures nyonnaises – porcelaine et faïence fine – y occupent une place prépondérante. Notre ouvrage constitue le plus grand corpus jamais publié sur le passé céramique de Nyon, tout en ouvrant de nouvelles pistes susceptibles de préciser notre perception de ce phénomène économique et culturel.

Cet ouvrage de 508 pages, avec 1873 illustrations couleur, est en souscription jusqu’au 31 mai 2017 au prix de CHF 98 (après cette date, le prix de l’ouvrage sera de CHF 128). Pour tout renseignement complémentaire, s’adresser à Roland Blaettler : rol.blaettler@bluewin.ch, téléphone + 41 079/476.06.55

La publication du Volume III/1 a bénéficié du soutien de : La Loterie romande, Ernst Göhner Siftung, Fondation de famille Sandoz, Fonds des publications du MCAH, Château de Nyon, Conseil régional du district de Nyon.

Tendre porcelaine de Saint Cloud. Des formes et des usages au XVIIIème siècle

 

Sous la direction d’Emmanuelle Le Bail
Musée de Saint Cloud
2016

Cet ouvrage est le catalogue de l’exposition que le musée des Avelines à Saint Cloud a consacré à la porcelaine tendre de la manufacture de Saint Cloud de novembre 2016 à mars 2017. Il illustre la variété des formes et les usages de cette production exceptionnelle et de courte durée (de 1690 à 1766) qui participe à la renommée de la ville. Avec un souci de perfection et le développement de savoir-faire pour répondre aux exigences d’une clientèle fortunée, Saint-Cloud a réussi à imiter la fameuse porcelaine extrême-orientale tout y en apportant un langage et des formes propres en résonance avec les goûts de son époque.

Le catalogue a été réalisé sous la direction d’Emmanuelle Le Bail avec la collaboration de Christine Lahaussois, assistées de Frédérique Cabos, Bernard Dragesco, Gérard Mabille, Antoine d’Albis et Florence Slitine.

Il comprend 115 pages 21 x 21 cm et est en vente à la boutique du musée des Avelines, 60 rue Gounod, 92210 Saint-Cloud, au prix de 15 €.  Site Internet : www.musee-saintcloud.fr

Les services « aux oiseaux de Buffon » du comte Moïse de Camondo. Une encyclopédie en images sur porcelaine

 

Sylvie Legrand-Rossi
Les Arts décoratifs
Gourcuff Gradenigo, Montreuil
4ème trimestre 2016

Cet ouvrage réalisé par Sylvie Legrand-Rossi, conservatrice en chef au musée Nissim de Camondo, constitue le catalogue de l’exposition présentée en 2016 au musée Nissim de Camondo qui abrite une exceptionnelle collection d’environ 350 pièces de services de Sèvres à décor ornithologique, inspirés par les planches aquarellées de François-Nicolas Martinet pour l’édition de luxe de l’Histoire naturelle des oiseaux du comte de Buffon parue entre 1771 et 1786. Chefs-d’œuvre du musée, ces services illustrent l’une des productions les plus brillantes de la manufacture royale de Sèvres et l’ornithologie naissante sous le règne de Louis XVI.

Ce livre abondamment illustré présente l’œuvre scientifique de Buffon ainsi que la composition détaillée des services achetés par Moïse de Camondo et les artistes qui y ont contribué ; il est en vente au musée Nissim de Camondo et au musée des Arts décoratifs de Paris au prix de 17 € .

En outre, ce travail est complété par la mise en ligne des 350 pièces du musée, ce qui représente environ 700 espèces d’oiseaux référencées, sur le site http://collections.lesartsdecoratifs.fr/…, voir http://www.amisdesevres.com/liens/collections-en-ligne/.

Napoléon Ier et Sèvres. L’art de la porcelaine au service de l’Empereur

 

Sous la direction de Camille Leprince
Feu et talent
Paris, 2016

Avec la participation de :
Christophe Beyeler, Antoine d’Albis, Catherine Trouvet, Guillaume Seret, Christophe Huchet de Quénetain, Tamara Préaud

Cet ouvrage de référence de 348 pages abondamment illustrées en quadrichromie est consacré à la production de porcelaine de la Manufacture nationale, puis Impériale, de Sèvres pendant le Consulat et le Ier Empire.

Pendant cette période, la manufacture de Sèvres a produit un ensemble exceptionnel de services et d’objets prestigieux sous la direction talentueuse d’Alexandre Brongniart. Les arts céramiques ont été portés à leur plus haut niveau aussi bien quant aux qualités techniques de la matière qu’à la perfection de la décoration : la peinture sur porcelaine et la richesse de la dorure atteignent leur apogée, au service de la gloire de la nation française.

Cet ouvrage permet au lecteur d’apprécier la qualité technique et la valeur historique de la production de Sèvres sous le règne de Napoléon Ier.

En vente au prix de 60 €,
– à la Librairie LARDANCHET, 100 Rue du Faubourg Saint-Honoré. 75008 PARIS, téléphone
+33 (0)1 42 66 68 32
– à la Galerie Voltaire, 21 Quai Voltaire 75007 PARIS, téléphone +33 (0)1 42 61 23 10
– auprès de Camille LEPRINCE : camilleleprince37@gmail.com

Tendre porcelaine de Mennecy Villeroy

 

Par  Nicole Duchon
Edité par l’association « Mennecy et son histoire »
Mennecy
Septembre 2016

Ce nouveau livre relié de 264 pages, au format 24×31, comprend plus de 350 illustrations en couleurs. L’auteure retrace point par point l’origine parisienne des techniques, les circonstances de l’installation et la vie de la manufacture dans ce petit village des bords de la rivière Essonne, à huit lieues de Paris, entre 1735 et 1777 ; elle livre des informations inédites, tant sur l’évolution de la production que sur l’histoire des hommes et des femmes qui ont participé à cette aventure.

Préface de Antoinette Hallé, conservateur général honoraire du patrimoine, et Cécile Dupont-Logié, conservateur en chef honoraire

Prix public : 59 € (+ port)

Informations et commande : msh91@mennecy-et-son-histoire.com

Télécharger le bon de commande : www.mennecy-et-son-histoire.com/

Porcelaine de Tournai. Scènes galantes et décors historiés

 

Claire Dumortier, Patrick Habets
Editions Racine
Bruxelles
Novembre 2015

Fondée sur des collections privées et publiques, cette étude inédite présente les décors de scènes galantes, de putti, de batailles, de fables, d’animaux et de chasse qui ornent les porcelaines de Tournai. Cette iconographie traduit le goût du XVIIIème siècle et démontre l’influence de modèles français, allemands et anglais. Elle confirme la place d’excellence occupée par la manufacture de Tournai.

L’ouvrage fait suite à deux autres ouvrages des mêmes auteurs sur les porcelaines de Tournai : Le service du duc d’Orléans (2004), Chine et chinoiseries (2009).

200 pages au format 25 x 29 cm, nombreuses illustrations en couleurs. En vente au prix de 49,95 €. Téléchargez le bon de commande Porcelaine de Tournai.

La Manufacture des lumières - La sculpture à Sèvres de Louis XV à la Révolution

 

Catalogue d’exposition du 16 septembre 2015 au 18 janvier 2016, Sèvres-Cité de la céramique
Sous la direction de Tamara Préaud et Guilhem Scherf

Editions Faton
Dijon, septembre 2015

La sculpture à Sèvres relève d’un processus minutieux partant d’un modèle en terre cuite pour aboutir au biscuit de porcelaine. Le biscuit de porcelaine, inventé et adopté par la Manufacture en 1752, a connu immédiatement un immense succès. La surface de la porcelaine laissée brute, non émaillée, en révélant la blancheur de la pâte et la finesse des détails, permet de rivaliser avec le marbre et autorise des comparaisons fécondes avec la statuaire.

Le livre présente des essais retraçant l’histoire, le rayonnement et la collection de la Manufacture de Sèvres. Les techniques et la restauration des terres cuites y sont évoquées. Le catalogue des œuvres exposées suit le déroulement de l’exposition, avec 95 terres cuites et 115 biscuits en porcelaine, mais aussi des dessins, des estampes, ainsi que des modèles et des moules en plâtre originaux. Enfin, un catalogue sommaire illustré est proposé de l’ensemble des sculptures du XVIIIème siècle conservées à la Cité de la céramique, publication particulièrement attendue de ce fonds patrimonial exceptionnel.

360 pages au format 21,5 x 28,5 cm, 500 illustrations environ. Reliure cartonnée plein papier. En vente à la librairie-boutique de Sèvres-Cité de la céramique au prix public de 45 €.

Lyon Renaissance. Arts et humanisme

 

Sous la direction de Ludmila Virassamynaïken
Co-édition Somogy – Musée des Beaux-Arts de Lyon
2015

Cet ouvrage révèle la richesse de la vie artistique lyonnaise au XVIème siècle. La position géographique exceptionnelle de la ville, à la rencontre des deux voies fluviales que sont le Rhône et la Saône, sur la route entre le Nord de l’Europe et l’Italie, mais aussi à proximité des contrées germaniques, explique qu’elle soit le point de convergence de marchands, d’artistes et d’œuvres issus des quatre points cardinaux.

Les peintres réalisent alors les portraits de souverains, de membres de la cour qui s’installe régulièrement dans les murs de Lyon, et de personnalités lyonnaises. Lyon est aussi l’une des premières villes en France à produire de la majolique, à faire siens les vocabulaires classiques et l’art de peintres tels que Raphaël, Holbein ou Dürer. La gravure d’illustration y joue un rôle fondamental pour la connaissance des modèles européens.

Cet ouvrage est le catalogue de l’exposition organisée au musée des Beaux-Arts de Lyon fin 2015 – janvier 2016 qui a réuni près de 300 œuvres, provenant des collections du musée des Beaux-Arts de Lyon et de nombreuses institutions lyonnaises, françaises et étrangères : manuscrits enluminés ou dessinés, livres, dessins, tableaux, estampes, majoliques, meubles, objets orfévrés, objets archéologiques, monnaies, médailles, émaux peints, textiles et objets en étain.

360 pages, en vente au prix de 42€ à la librairie du musée,
Musée des Beaux-Arts de Lyon. 20 Place des Terreaux 69001 LYON. Téléphone : 33 (0)4.72.10.17.40. Site Internet : www.mba-lyon.fr

La porcelaine de Pontenx à la fin du XVIIIème siècle


Xavier Petitcol & François Lalanne
Société de Borda, Dax
Octobre 2015

Produire de la porcelaine avec du kaolin dans les Landes de Gascogne sous Louis XV, voilà qui est surprenant ! Tous les grands personnages du royaume se sont alors entichés de porcelaine et veulent établir leur fabrique, malgré les réticences de la Couronne qui veut protéger la Manufacture du Roi à Sèvres.
La manufacture de porcelaine qu’un aristocrate bordelais installe sur ses terres de Pontenx, dans une zone géographique souvent présentée comme déshéritée, se classe parmi les toutes premières dans la chronologie de création de ces fabriques.

Cet ouvrage de 80 pages in-8°, illustré d’une cinquantaine de photographies, tableaux, cartes et plans, présente toutes les porcelaines identifiées comme provenant de la fabrique de Pontenx et tous les textes les concernant, dont des archives inédites.

En vente au prix de 15 € + 3 € de port. Les commandes avec le règlement sont à adresser à :
Société de Borda
77 rue Cazade 40100 DAX

Téléphone : 05 58 90 85 99
Site Internet : www.societe-borda.com
Courriel : soc.borda@wanadoo.fr

Actes du colloque du 24 mars 2014 « Picasso céramiste ? » en version électronique

 

Actes du colloque “ Picasso céramiste ? ” en version électronique

Ce colloque a été organisé par la Cité de la céramique – Sèvres et Limoges le 24 mars 2014 au Centre International d’Etudes pédagogiques à Sèvres dans le cadre de l’exposition « Picasso céramiste et la Méditerranée ». Il a bénéficié du soutien de la Société des Amis du musée national de Céramique et du département des affaires internationales du Ministère de la Culture et de la Communication.

Responsable scientifique du colloque : Harald Theil, historien de l’art et commissaire d’exposition indépendant. La préparation de ces Actes en version électronique a été réalisée par Harald Theil et Pierre L. Debomy que nous remercions vivement.

Les Actes du colloque reprennent les textes illustrés des interventions. Pour accéder aux contributions des auteurs, cliquez sur le titre de chaque communication, numérotée de 1 à 10 dans le programme ci-dessous.
Comme il est d’usage pour les rencontres scientifiques, les organisateurs laissent aux auteurs l’entière liberté et responsabilité de leurs opinions et hypothèses.

© 2014, Cité de la céramique – Sèvres et Limoges et Société des Amis du musée national de Céramique], 2 Place de la Manufacture. 92310 Sèvres
Reproduction même partielle interdite sans autorisation des auteurs

Programme complet du colloque

Discours d’ouverture : David Caméo
Présentation du colloque : 1. Harald Theil

Première PartieChronologie, techniques et sources des céramiques de Picasso
A. 2. Joséphine Matamoros. Pourquoi l’exposition « Picasso céramiste et la Méditerranée » ?
B. 3. Dominique Sassi. Picasso et l’atelier Madoura. Méthodes de travail et techniques employées par Picasso
C. 4. Maria Antonia Casanovas. Picasso et la céramique espagnole

Deuxième partie La céramique de Picasso : art décoratif, art céramique, synthèse entre sculpture et peinture ou bien partie intégrante de l’art de Picasso ?
A. 5. Bruno Gaudichon5- Bruno Gaudichon. Picasso et les arts appliqués. Une vraie question ?
B. 6. Léopold L. Foulem. Volumes et volumétrie dans l’œuvre céramique de Picasso
C. La céramique de Picasso et ses spécificités comme partie intégrante de son œuvre artistique
a. 7. Salvador Haro González. Les céramiques et la relation avec l’œuvre peint et gravé de Picasso
b. 8. Harald Theil. Les céramiques au volume et les dessins préparatoires en relation avec les sculptures, les assemblages et les objets trouvés de Picasso

Troisième partieQuestions de l’interprétation de la céramique de Picasso et les motivations de l’artiste
A. 9. Hiromi Matsui. L’aspect social des céramiques de Picasso et le contexte politique de l’après guerre
B. 10. Harald Theil. La signification symbolique et métaphorique des céramiques uniques de Picasso et son identification comme artiste démiurge

Robert Lallemant céramiste et décorateur d'une génération incertaine, 1902- 1954

 

Jacqueline du Pasquier
Somogy Editions d’art
Juin 2014

Robert Lallemant fut tour à tour céramiste innovant et brillant, décorateur et photographe.

En très peu d’années, de 1926 à 1930, Robert Lallemant avait mis au point une céramique originale et moderne, produite en petites séries. Formes géométriques inspirées par le cubisme, tantôt revêtues d’un émail éclatant d’une rare qualité, tantôt historiées, alternant les thèmes à la mode, le sport, le jazz ou le western, avec ceux inspirés par la tradition française la plus classique.
Epris d’aventures et de voyages, il s’engage dans la Marine dès 1939 et fut présent à Mers el-Kébir ; on le retrouve en Indochine en 1945 et 1946. Entre ces deux dates, il est durant quelques mois le créateur de l’art-maréchal à la manufacture de Sèvres.

Tel fut cet artiste original, céramiste de premier plan, auquel est consacrée cette intéressante monographie de Jacqueline du Pasquier, historienne de l’art et conservateur en chef honoraire du patrimoine ; préface par Eric Moinet.

Ouvrage de 152 pages 21 x 27 cm, broché, 161 illustrations ; en vente au prix de 32 €.

Commande en ligne : http://www.somogy.fr/…

Les vases de Sèvres XVIII° - XXI° siècles

Eloge de la virtuosité

Sous la direction de Antoinette Faÿ-Hallé
Editions Faton, Dijon
Mars 2014
ISBN : 978-2-87844-179-6

La Manufacture royale de porcelaine de Sèvres est fondée en 1740 à Vincennes. Depuis lors elle n’a jamais cessé de fabriquer des vases, conçus par les plus grands artistes et réalisés avec tous les soins dont ces porcelainiers sont capables.

VasesSèvresA.HalléLes monarques puis la République se sont succédés sans jamais renoncer à favoriser l’apparition de ces objets fous et superbes, impressionnants. Ils n’existent que par et pour leur beauté. Ils sont comparables à la haute couture, cette spécialité française. La manufacture a toujours conservé ses archives ; depuis quarante ans, le directeur honoraire du service des archives, Tamara Préaud, en a largement ouvert le fonds. Les spécialistes ont ainsi pu réunir une documentation inouïe.

Antoinette Faÿ-Hallé, conservateur général honoraire du patrimoine, a dirigé la publication de cet ouvrage qui fait valoir, au-delà de la simple documentation, la variété et la qualité d’une production fascinante. Il a été rédigé par les plus grands savants, avec des points de vue très divers.

Un répertoire des marques de la manufacture a été ajouté. Ces marques constituent un code complexe mais déchiffrable et précieux pour situer les porcelaines de Sèvres dans le temps et pour retrouver leur histoire dans les documents de la manufacture.

320 pages au format 23 x 30 cm, 300 illustrations couleur, relié pleine toile sous jaquette illustrée

Prix public 98 €. Cet ouvrage est en vente à la librairie-boutique du musée de Sèvres, Cité de la céramique.
Commande en ligne www.faton-beaux-livres.com/

Vincennes and Early Sèvres Porcelain from the Belvedere Collection (Porcelaine de Vincennes et des débuts de Sèvres provenant de la Collection Belvedere)

 

BelvedereCollectionJoanna Gwilt
ISBN 9781851777730
Janvier 2014

Ce livre consacré à la Collection Belvedere, Londres, est une étude particulièrement détaillée de la production de la manufacture de porcelaine de Vincennes et des débuts de Sèvres. L’ouvrage de 280 pages (270 x 216 mm) est enrichi de 468 illustrations qui permettent de découvrir la diversité des formes, la qualité de la décoration ainsi que les innovations techniques de ces manufactures : réalisation de figures et de biscuits, diversité croissante des émaux et des couleurs de fond, complexité de la dorure. Un important travail d’archives entrepris pour préparer cet ouvrage a permis de révéler de nouvelles sources d’inspiration des artistes de Vincennes – Sèvres ; le livre est complété par un glossaire et des annexes avec les marques.

L’auteur, Joanna Gwilt, qui a été Conservateur associé des Collections Royales ainsi que de la Wallace Collection à Londres, est une spécialiste des arts décoratifs français du XVIIIème siècle et en particulier de la porcelaine de Vincennes et Sèvres.

Le prix public de ce livre est de 60 £ en Grande Bretagne. Cet ouvrage est en vente à la librairie-boutique du musée de Sèvres, Cité de la céramique.

Meissener Porzellane mit Dekoren nach ostasiatischen Vorbildern. Stiftung Ernst Schneider in Schloss Lustheim (Porcelaine de Meissen à décor d'Extrême Orient. Collection Schneider)

 

Julia Weber                                       Collection Schneider, vol. I
Hirmer Verlag, München
ISBN 978-3-7774-9091-5
Janvier 2013

 Cette publication en allemand en deux volumes (260 et 460 pages) présente les porcelaines de Meissen de la collection Ernst Schneider peintes d’après des exemples d’Extrême-Orient. Ceci représente environ un tiers de cette célèbre collection de plus de 2.000 pièces qui a été léguée au Land de Bavière en 1968. La collection est aujourd’hui présentée à Lustheim, un magnifique château de plaisance des Wittelsbach près de Munich.

Collection Schneider, vol. IILes informations détaillées dans cet ouvrage s’appuient sur l’exploitation de nombreux documents provenant des archives de la manufacture de Meissen et des archives d’Etat de la Saxe à Dresde. Les commentaires expliquent en détail la genèse des décors et des modèles. L’introduction précise le rôle capital que les copies saxonnes d’après des originaux chinois et surtout japonais ont joué pour le commerce avec Paris ainsi que pour la conception du fameux Palais Japonais à Dresde.

L’ouvrage relié (25 x 29 cm) contient plusieurs centaines d’illustrations en quadrichromie des porcelaines et de leurs marques ainsi que de nombreuses transcriptions de documents originaux.

Il est en vente au prix de 128 € par le Musée National de Bavière, Munich.
Il peut être commandé par courriel : poststelle@bnm.mwn.de

Feuille de Tabac et Pseudo. Tentative d'inventaire

 

Pierre L. Debomy
Edité par la Société des Amis du musée national de CéramiqueFeuille de tabac et pseudo, Tobacco leaf and pseudo
Sèvres-Cité de la céramique
Juin 2013
ISBN 978-2-9545008-0-5

Les « Feuille de Tabac » et les « Pseudo Feuille de Tabac » constituent une famille de décors, créée et exploitée en Chine durant un siècle, à partir de 1765, pour orner des porcelaines destinées à l’exportation vers l’Europe – principalement le Portugal et vraisemblablement l’Angleterre – et le Brésil.

Combien existe-t-il de décors Feuille de Tabac et Pseudo ? Nul ne le sait.

Cette étude en rassemble 38 et 21 variantes (10 modèles et 12 variantes Feuille de Tabac et 28 décors et 9 variantes Pseudo), que l’auteur distingue à l’aide d’une numérotation alpha-numérique simplifiant l’identification des modèles.

Après une présentation des divers éléments composant les différentes familles de décors, ceux-ci sont étudiés un par un à travers de nombreux exemples (l’iconographie de l’ouvrage rassemble quelque 400 photographies en couleur). C’est, semble-t-il, actuellement la seule étude spécifique sur ce sujet.

Cet ouvrage bilingue français / anglais est édité à Sèvres par la Société des Amis du musée national de Céramique. Il est préfacé par David H. Howard et l’introduction est écrite par Eric Moinet, Directeur du musée national de la Céramique. Il est en vente à Sèvres à la librairie-boutique de la Cité de la céramique, Place de la Manufacture 92310  Sèvres,  au prix public de 75 €.

Il peut être commandé à :
Société des Amis du musée national de Céramique
Sèvres-Cité de la céramique
2 Place de la Manufacture
92310 SÈVRES

Paiement par chèque (en France) ou par virement à l’ordre de Société des Amis du musée national de Céramique

Société Générale – Code d’identification Banque (BIC) : SOGEFR PP
Numéro de compte bancaire international (IBAN) : FR76 3000 3022 1400 0502 6077 611

Émailleurs contemporains, Limoges 1940-2010

 

Simone Christel
Edité par « Culture et patrimoine en Limousin »
ISBN 978-2-911167-78-2
Mars 2013

Emailleurs

L’émail, on le sait, désigne aussi bien la matière que la technique, ou l’oeuvre. Poudre et métal, passion et patience, sont mis à l’épreuve du feu. Mais a-t-on assez fait la part de l’aventure humaine, celle des gardiens de cet art ancestral ? De grands noms émergent de cette rétrospective, qui va des grands classiques à l’irruption de la modernité. Des temps forts – dont le rayonnement international des Biennales – ont marqué l’histoire contemporaine de l’émail de Limoges, capitale des arts du feu. De la tradition aux novateurs, l’aventure se poursuit aujourd’hui, avec les créateurs aux personnalités marquées et la nouvelle génération d’émailleurs.

C’est l’intérêt de ce livre qui rend hommage à tous ces artistes que Simone Christel évoque avec tendresse, précision et simplicité. Son témoignage personnel accueille en écho celui d’autres acteurs de talent qui ont bien voulu contribuer à cet ouvrage.

Simone Christel a participé au renouveau de l’émail en Limousin ; elle est l’épouse de Christian et la mère de Pierre Christel, reconnu comme l’un des plus grands émailleurs français, primé par la Fondation Bettencourt en 2006.

Cet ouvrage broché de 104 pages 21 x 21 cm illustré en quadrichromie est en vente au prix public de 24 € et peut être commandé auprès des Éditions Culture & Patrimoine en Limousin, 6, rue François Chénieux. 87000 LIMOGES : téléchargez le Bon de commande Emailleurs.

Protais Pidoux, 1725-1790, Une histoire de faïence

 

Anne-Marie Moussu-Epple
Editions Jean Epple, Clamart
Janvier 2013

Cet ouvrage d’Anne-Marie Moussu-Epple consacré à Protais Pidoux, peintre faïencier, complète son premier ouvrage publié en 1992 : « Un maître peintre en faïence au XVIIIe siècle : Protais Pidoux, 1725-1790 ». Ces publications sont le fruit de très nombreuses années de recherches à partir de documents d’archives et de collections privées et publiques.

Le présent ouvrage est consacré à une étude sur la production de Protais Pidoux. Dans un premier temps, Anne-Marie Moussu-Epple présente les pièces de référence et les décrit de manière précise et détaillée. L’auteur convie ensuite le lecteur à suivre le parcours de Protaix Pidoux dans les différents centres où il a été actif : Mennecy, Aprey et Meillonnas, mais aussi Mâcon, Lunéville, Sceaux et Nevers ; nous sommes invités à redécouvrir les styles de ces centres, les pièces qu’il y a produites et le style propre à Protaix Pidoux.

Cet ouvrage abondamment documenté présente un grand intérêt de par la quantité des pièces et la diversité des décors qui sont reproduits ; il est préfacé par Jean Rosen, directeur de recherche émérite, CNRS Dijon.

Ce livre de 208 pages avec de nombreuses illustrations en couleurs est en vente au prix public de 59 € + frais de port. Il est en vente à la librairie-boutique de la Cité de la céramique à Sèvres, Place de la Manufacture 92310 Sèvres.

Les membres de la Société des Amis du musée national de Céramique et de l’Association pour l’étude de la Céramique bénéficieront d’un tarif préférentiel (39 € + 5,75 € de port pour expédition en France).

Les commandes se font auprès de :

Jean Epple
4 place M. Gunsburg. 92140 Clamart
Téléphone : 06 62 68 74 77

Les biscuits de porcelaine de Paris

XVIII° et XIX° siècles

Régine de PLINVAL de GUILLEBON        
Editions Faton
Dijon
Novembre 2012

Aux biscuits de porcelaine de Paris sont souvent associés de grands noms de porcelainiers, tels Guérhard, Dihl, Gille jeune, Desprez et Nast. Pendules spectaculaires, statues gigantesques, ou bustes à taille humaine, ces figures ou groupes en porcelaine non émaillée sont pourtant assez méconnus ; on les imagine blancs, mais ils peuvent être bleus, noirs, polychromes ou dorés. Le biscuit parisien est de tout son temps très prisé par des amateurs aussi prestigieux que George Washington et le prince-régent d’Angleterre.

Après une présentation des origines de la porcelaine et des techniques de fabrication, Régine de Plinval de Guillebon nous entraîne au cœur de la vie mouvementée de 31 manufactures des XVIIIème et XIXème siècles, s’intéressant de près au travail des ouvriers, des artistes et des investisseurs, ainsi qu’au contexte économique général. Une analyse approfondie des formes, des couleurs, ainsi que de l’association du biscuit avec le bronze, l’orfèvrerie et le cristal, permet d’envisager l’évolution du style des biscuits, dont deux cents illustrent cet ouvrage.
Un catalogue raisonné des manufactures parisiennes vient compléter cette remarquable étude.

Ouvrage de 332 pages au format 23 x 30 cm, papier couché 150 g, 220 illustrations. Relié pleine toile sous jaquette illustrée.

En vente au prix public de 68 € . Possibilité de commande en utilisant le lien avec le site Internet www.faton-beaux-livres.com/
Ce livre est en vente à la librairie-boutique de Sèvres-Cité de la céramique, Place de la Manufacture 92310. Sèvres

Daily Pleasures: French Ceramics from the MaryLou Boone Collection (Céramique française de la collection MaryLou Boone)

 

Sous la direction de Elizabeth A. Williams
Los Angeles County Museum of Art (LACMA)
2012

Contributions de Meredith Chilton, Antoinette Faÿ-Hallé, Catherine Hess, Victoria Kastner et Elizabeth A. Williams

La collection de céramique française de MaryLou Boone’s couvre les règnes des rois de France les plus marquants, de Louis XIII à Louis XVI. Cependant cette collection ne comprend pas des vases royaux et des cadeaux princiers, mais plutôt des objets pour la table et pour le thé, des accessoires en porcelaine et des céramiques pour les chambres de malade et la pharmacie. Madame Boone a constitué la plus importante collection de faïence et porcelaine à pâte tendre des dix septième et dix huitième siècles français de la côte Ouest des Etats Unis. L’ouvrage présente plus de cent trente objets de la collection et des articles sur la céramique française et ses fabriques.

Cet ouvrage de 396 pages 23 x 30 cm avec 431 illustrations en couleurs a été publié à l’occasion de l’exposition consacrée à la collection de MaryLou Boone en 2012-2013 au Los Angeles County Museum of Art.

En vente à la boutique du musée (the lacma store) :
http://thelacmastore.org/..

Montpellier, Terre de faïences

Potiers et faïenciers entre Moyen Age et XVIII° siècle

Edition Silvana Editoriale
Avril 2012

Montpellier est une terre d’élection pour les potiers, et de nombreux érudits en ont souligné l’importance dès le XIXème siècle, grâce aux collections de vaisselle et de vases d’apothicaireries en faïence conservés sur place et dans les musées européens. La plus importante des études sur le sujet est l’ouvrage de référence de l’historien Jean Thuile, publié en 1943.

Grâce aux nombreux travaux de recherche effectués ces dernières années, il est devenu possible de faire une synthèse des productions céramiques des artisans montpelliérains depuis le XIIIème jusqu’au XVIIIème siècle et d’en révéler toute la diversité. A côté des faïences, qui seules avaient retenu l’attention des chercheurs jusqu’à une date récente, figure un domaine largement ignoré de créations d’une grande diversité en terre brute ou vernissée. Ces objets produits dans les mêmes ateliers répondent à tous les besoins de la vie quotidienne. La polyvalence des potiers-faïenciers montpelliérains est ainsi mise en lumière.

Ce livre de 552 pages avec de nombreuses illustrations en couleurs, édité à l’occasion d’une importante exposition tenue en 2012 au musée Fabre à Montpellier et au site archéologique Lattara à Lattes dans l’agglomération de Montpellier, permet de découvrir la richesse de cette production.

Cet ouvrage est en vente à la librairie-boutique du musée Fabre, 39 boulevard Bonne-Nouvelle 34000 MONTPELLIER (téléphone 04 67 63 91 46), au prix de 36 €.

Splendeur de la peinture sur porcelaine au XVIII° siècle. Charles-Nicolas Dodin & la manufacture de Vincennes-Sèvres

Catalogue publié pour l'exposition au château de Versailles du 15 mai au 9 septembre 2012

Editions Artlys
Paris, 2012

Cet ouvrage est le catalogue d’une prestigieuse exposition qui a eu lieu au château de Versailles.

Exposition Dodin à Versailles

Charles-Nicolas Dodin – Manufacture de Vincennes-Sèvres

Il s’agissait de la première exposition consacrée exclusivement à un peintre sur porcelaine. Elle a fait découvrir les talents de Charles-Nicolas Dodin (1734-1803), un des peintres les plus doués de la manufacture royale de porcelaine de Vincennes-Sèvres au XVIIIème siècle, un artiste dont Alexandre Brongniart disait au siècle suivant qu’il avait été le meilleur peintre de figures de Sèvres, dans la seconde moitié du XVIIIème siècle.

Charles-Nicolas Dodin fut essentiellement un peintre « en miniature » ou un peintre de figures, c’est à dire qu’il exerça ses talents dans le genre le plus élevé dans la hiérarchie en vigueur à la Manufacture royale. Les œuvres de Dodin figurèrent dès leur exécution dans les plus grandes collections d’œuvres d’art, notamment au château de Versailles, et ont continué à être très recherchées.Ses qualités précocement reconnues lui valurent d’apporter sa contribution aux plus importantes commandes que reçut alors la Manufacture, garnitures de vases pour madame de Pompadour, madame Du Barry, Louis XV, madame Victoire, plaques des meubles exécutés par Martin Carlin pour Madame Du Barry, services de Catherine II de Russie et de Louis XVI.

Cet ouvrage retrace l’évolution artistique de l’œuvre de Dodin ; il illustre le raffinement et la diversité de ses talents.

L’ouvrage est en vente au prix de 40 € à la librairie-boutique de Sèvres-Cité de la céramique, Place la Manufacture 92310 Sèvres.

 

Majolique. La faïence italienne au temps des humanistes

Catalogue publié à l'occasion de l'exposition du Musée national de la Renaissance, Château d'Ecouen du 11 octobre 2011 au 27 février 2012

Édité par Éditions de la Rmn – Grand Palais
Paris, septembre 2011

L’art italien du Quattrocento se nourrit de références constantes à l’Antiquité, modèle d’un nouvel Age d’or nourri du travail des humanistes et largement diffusé par le livre imprimé et illustré. Témoin privilégié des conceptions humanistes sur l’art, la faïence italienne, ou majolique, joint à l’éclat du lustre et à la splendeur des couleurs une thématique propre à séduire les milieux les plus exigeants de la société italienne. Pièces d’apparat produites dans de nombreux ateliers par les meilleurs artistes, tel Nicola da Urbino, les majoliques italiennes ici réunies offrent une véritable redécouverte du monde artistique de la Renaissance, entre savoir et délectation.

Cet ouvrage broché 24×28 cm de 200 pages (200 illustrations) bénéficie de l’apport de deux décennies de recherches qui ont entièrement renouvelé nos connaissances, et en propose la première synthèse en langue française.

En vente au prix de 39 €. Commmande en ligne possible à partir du lien www.boutiquedemusees.fr/

La faïence de Nevers 1585-1900

Tome 3. Le XVIIIème siècle. L'ère des manufactures. Tome 4. Le XIXème siècle. Alliances, déclin et renouveau

Jean Rosen               
Editions Faton, Dijon
Décembre 2011

Au terme de vingt-cinq années de recherches, Jean Rosen nous convie à une présentation
détaillée de la production des XVIIIème et XIXème siècles, bien documentée par les archives, attestée par l’archéologie et les analyses de laboratoire, et largement illustrée par de nombreuses pièces inédites datées et signées provenant des réserves des musées et des collections particulières.

Au XVIIIème siècle, ce sont souvent des faïences patronymiques, mais aussi de nombreux décors encore largement méconnus, comme la plupart des faïences dites « de La Rochelle », ou certains fonds jaune ou gris de lin. Après les faïences révolutionnaires, les beaux saladiers de commande précèdent la production courante des Manufacturiers associés dont toutes les marques sont reproduites. Peu après le milieu du XIXème siècle apparaissent les faïences « artistiques », mouvement amplifié à partir des années 1860 par l’intérêt porté localement comme dans tout le pays aux productions anciennes. À partir de 1875, Antoine Montagnon parvient à redonner à la faïence de Nevers sa splendeur d’antan, par les succès qu’il obtient aux Expositions universelles. Riche et foisonnante spécialité incontournable de cette ville depuis plus de quatre siècles, diffusée et appréciée dans le monde entier, la faïence de Nevers, dans son extrême diversité, nous apparaît comme la manifestation directe et vivante d’un art décoratif sans complexe doté d’un charme indéniable. Elle possède en outre une qualité rare que, par-delà nos différences, nous reconnaissons entre toutes : l’authenticité.

L’auteur, Jean Rosen, né dans le Nièvre en 1947, est Agrégé de l’université et docteur en histoire de l’art et archéologie. Directeur de recherche au CNRS, au laboratoire ARTeHIS (archéologie, terre, histoire et société) de l’université de Bourgogne, Jean Rosen est un spécialiste reconnu de la faïence française du XIII° au XIX° siècle.

Tome 3, 400 pages et 617 illustrations
Tome 4, 240 pages et 400 illustrations

Les deux tomes au format 23 x 30 cm, reliés pleine toile sous jaquettes illustrées, sont livrés ensemble dans un coffret. Ces 2 volumes vous sont proposés au prix spécial de 119 € à partir du site Internet des Editions Faton, www.faton-beaux-livres.com

Les 2 premiers tomes de cet important ouvrage, publiés en 2009, sont présentés dans l’article suivant. L’ensemble des 4 tomes de cette encyclopédie sur la faïence de Nevers peut être commandé au prix spécial de 210 € à partir du site Internet des Editions Faton, www.faton-beaux-livres.com 

La faïence de Nevers 1585-1900

Tome 1. Histoires et techniques. Tome 2. L'Age d'or du XVIIème siècle

Jean Rosen
Editions Faton, Dijon
Novembre 2009

A la fin du XVIème siècle et au début du XVIIème, Nevers est le premier centre faïencier français. Sa production marquera d’une empreinte originale et forte tout le développement de la faïencerie en France.

Au XVIIème siècle, son Age d’or, la faïence de Nevers a créé une incroyable diversité de décors que l’on découvre aujourd’hui en parcourant les musées du monde entier. Jusqu’à ce jour on n’en connaissait que des aspects partiels, les publications se limitant aux modèles les plus répandus ou à quelques objets prestigieux souvent présentés hors contexte. Une étude complète supposait, outre l’examen d’innombrables pièces de collection, une approche exhaustive des données archéologiques, des documents d’archives et des analyses de laboratoire.

Jean Rosen a effectué cette recherche soumise à une méthodologie rigoureuse pendant près de vingt-cinq années. Il est parvenu ainsi à une connaissance précise complètement renouvelée de la faïence de Nevers qui en révèle de nombreux aspects jusqu’alors insoupçonnés. Les quatre siècles de production de Nevers font l’objet d’une publication complète.

La partie la plus passionnante de cette étude est consacrée en premier lieu aux données générales historiques et techniques, en second lieu à l’Age d’or du XVIIème siècle. Elle sera disponible en octobre 2009, présentée en deux magnifiques tomes sous coffret. Les 640 pages de ces deux tomes sont accompagnées de près de 1 000 illustrations, véritable régal pour les yeux. L’aide accordée par plusieurs mécènes a permis de limiter le prix public de cette somptueuse publication.

Les tomes 1 et 2 de cette étude sont en vente au prix spécial de 119 € par les Editions Faton ; l’ensemble des 4 tomes de cette encyclopédie sur la faïence de Nevers peut être commandé au prix de spécial de 210 € à partir du site Internet des Editions Faton, www.faton-beaux-livres.com

English and Irish Delftware, 1570 - 1840

 

Aileen Dawson
British Museum Press
Juin 2010

La production de vaisselle et d’objets en faïence, fortement influencés par la porcelaine de Chine et par la majolique italienne, a commencé au début du 17ème siècle dans Londres près de la Tamise. La production a ensuite essaimé de Londres vers des centres comme Bristol, Liverpool et Dublin. Connu sous le nom de gally ware au 17ème siècle, ce type de céramique a ensuite été dénommé delftware, en référence à la production réputée de la ville néerlandaise de Delft.

La collection de delftware du British Museum, qui a été formée dans la dernière partie du 19ème siècle, est l’une des plus belles du monde.

Ce livre en anglais de 320 pages magnifiquement illustré (320 illustrations en couleurs) présente plus de 140 pièces de cette collection très variée.

En vente au prix de 35 £ par le British Museum.

Commande en ligne : www.britishmuseumshoponline.org

The Art of Worcester Porcelain.

Masterpieces from the British Museum Collection

Aileen Dawson
British Museum Press
Octobre 2007

La porcelaine a été produite à Worcester depuis 1751 et les produits de cette manufacture sont toujours parmi les porcelaines anglaises les plus convoitées. Des scènes d’inspiration chinoise et des scènes rustiques ou classiques ont été réalisées en utilisant des décors bleu et blanc et la technique de l’impression par transfert permettant de maîtriser les coûts de production. D’autres pièces, souvent à décor d’oiseaux multicolores peints à la main, ont été produites dont certaines ont été décorées dans l’atelier de James Giles à Soho, Londres.

La vaste collection de porcelaine de Worcester de la période 1751-1783 du British Museum a été pour l’essentiel formée au début du 20ème siècle par M. et Mme Frank Lloyd, et est aujourd’hui parmi les plus représentatives de cette production.

Ce livre en anglais de 248 pages avec 250 illustrations en couleurs présente les cent pièces les plus importantes de la collection. L’auteur est conservateur au British Museum chargé des céramiques et verres post-Renaissance.

En vente au prix spécial de 20 £ par le British Museum.

Commande en ligne : www.britishmuseumshoponline.org

Passion for Meissen.

The Said and Roswitha Marouf Collection.

Ulrich Pietsch
Arnoldsche Art Publishers
Stuttgart, 2010

Cet ouvrage bilingue en anglais et en allemand présente une collection de près de 200 pièces exceptionnelles de porcelaine de Meissen produites à partir de 1710 par la prestigieuse manufacture. Cet ouvrage de 368 pages, édité à l’occasion du 300ème anniversaire de la manufacture, comprend 600 reproductions en couleurs.

Sèvres sous Louis XV, naissance de la légende

Sèvres sous Louis XVI, le premier apogée

Par John Whitehead et Sèvres, Cité de la céramique
Editions courtes et longues
Avril et octobre 2010

Deux volumes exceptionnels de la collection  « Sèvres, une histoire céramique »

Chaque année, depuis 2006, un volume retrace une partie de l’épopée de la Manufacture, de sa création en 1740 à nos jours, grâce à des analyses, des entretiens et des prises de vue exclusives qui font se répondre l’histoire d’une institution unique et les images de ses somptueuses réalisations.

Pour les passionnés d’arts décoratifs et ceux qui veulent découvrir l’histoire tumultueuse d’une de nos plus nobles et anciennes institutions. Instructif et richement illustré, il est complété, d’une liste des artistes de Sèvres de l’époque, d’un glossaire, d’un tableau historique et d’un index.

L’auteur principal est John Whitehead, antiquaire londonien spécialisé en porcelaines de Sèvres du XVIIIème siècle et autorité reconnue internationalement. Précis et extrêmement renseignés, ses textes sont d’un style enlevé. Ils permettront une lecture passionnante aussi bien pour les spécialistes que pour les néophytes.

Le volume sur la période Louis XV comprend également les signatures de Rosalind Savill directrice de la Wallace Collection à Londres, de Tamara Préaud ancienne conservatrice en chef à la Manufacture de Sèvres, d’Adrian Sassoon, de Bernard Dragesco, experts et collectionneurs.

Le volume sur la période Louis XVI comprend également les signatures de Jacques Garcia, célèbre décorateur, Selma Schwartz et Juliet Carey, conservateurs au Waddesdon Manor.

Format : 24,3 x 28 cm

L’ouvrage existe en deux versions : française et anglaise

Chaque volume, de 144 pages, est en vente au prix de 45 €

En vente à la boutique – librairie de Sèvres – Cité de la céramique

Hymne à la nature. Bernard Palissy et ses suiveurs.

Du XVIème au XXIème siècle

Par Christine Viennet et Paul Starosta
Editions Faton
Septembre 2010

C’est un hymne à la nature que Christine Viennet dégage à travers son étude, s’intéressant d’abord à l’homme complet que fut Palissy, avant de se pencher plus précisément sur une œuvre à la végétation et au bestiaire foisonnants qui marqua durablement l’histoire de la céramique. Sur cet homme passionné et fascinant, comme sur ses émules du XVIe siècle à nos jours, elle s’est efforcée de réunir un maximum d’informations, mais aussi de montrer une collection impressionnante de plats, bassins et objets, illustrant notamment la création palissyste des XIXème et XXIème siècles.

C’est encore cet hymne à la nature que Paul Starosta fait vibrer avec ses photographies sublimant l’art de la terre : sous son objectif, la céramique et les émaux deviennent matière vivante autant qu’objets précieux…

300 pages au format 21 x 28,5 cm ; environ 300 illustrations

Ouvrage relié pleine toile sous jaquette illustrée

L’ouvrage peut être commandé en ligne au prix de 95 € sur le site http://www.faton.fr de l’éditeur

La donation Clare van Beusekom-Hamburger.

Faïences et porcelaines des XVIème - XVIIIème siècles.

Sous la direction de Anne-Claire Schumacher
Editions Skira
2010

Catalogue de l’exposition qui a eu lieu en 2010 au musée Ariana à Genève.

Soixante deux faïences et porcelaines de la collection van Beusekom – Hamburger sont présentées dans cet ouvrage : majoliques choisies, faïences de Delft remarquables et sélection de rares porcelaines chinoises des familles verte et rose.

Cet ouvrage de 160 pages, abondamment illustré en couleurs, est en vente à la librairie RMN de la Cité de la céramique à Sèvres au prix de 45 €.

Refinement & Elegance. Early nineteenth-century Royal Porcelain from the Twinight Collection, New York

 

Hirmer Verlag
München 2007

Cet ouvrage présente la collection Twinight réalisée par Richard Baron Cohen à New York à partir de 1994. Elle se compose d’environ 2500 pièces de services de table, tableaux et vases produits au cours de la première partie du XIXème siècle par les 3 prestigieuses manufactures royales européennes de porcelaine fondées au XVIIIème siècle : Berlin, Vienne et Sèvres.

Cette collection a été exposée successivement à Berlin au Palais Charlottenburg, à Vienne au Palais du Prince de Liechtenstein, à Sèvres au Musée national de Céramique et à New York au Metropolitan Museum entre 2007 et 2009. Elle illustre de manière très complète la diversité et la qualité de la création de ces manufactures pendant une période qui peut être qualifiée d’âge d’or de la porcelaine.

488 pages, 465 illustrations en couleurs et 36 en noir et blanc.

Commande possible en ligne auprès de l’éditeur www.hirmerverlag.de/…

Histoire de la faïence fine française 1743 - 1843

 

Par Christian Maire
Editions de la Reinette, Le Mans
Octobre 2008

Ce livre de 520 pages, avec près de 450 illustrations, retrace l’histoire de cette céramique spécifique, la faïence fine. Sa création est replacée dans les contextes historique, politique, économique, sociologique, technique et esthétique. Cet ouvrage aborde chronologiquement l’histoire des manufactures françaises de faïence fine.

L’auteur, Christian Maire, est diplômé de l’École Supérieure des Arts Appliqués Duperré et titulaire de BTS de plasticien et de céramiste. Il découvrit la faïence fine pendant son apprentissage des techniques céramiques dans l’atelier artisanal de l’ESAAD, dirigé par André Féard, céramiste complet. Il livre dans cet ouvrage les résultats de ses recherches ainsi que ses analyses et les réflexions engendrées par son travail. Cet ouvrage est aussi lié à l’organisation d’une exposition sur la faïence fine française au musée national de Céramique à Sèvres, pendant l’hiver 2008-2009 à la demande d’Antoinette Faÿ-Hallé, conservateur général du patrimoine.

Cet ouvrage peut être commandé sur le site www.editionsreinette.com des Editions de la Reinette (BP 29011, 21 rue de Portland. 72001 LE MANS Cedex 1) au prix de 38 €.

Delft - Faïence

 

Sous la direction scientifique de Christine Lahaussois
Réunion des Musées nationaux
PARIS, 2008

Les connaissances sur la faïence de Delft ont considérablement progressé depuis une quinzaine d’années, alimentées par des fouilles archéologiques d’importantes recherches dans les archives et par des analyses comparatives.

Ce livre s’inscrit dans une perspective inédite de regards croisés et complémentaires. Les auteurs qui ont été invités à l’écrire, sous la direction scientifique de Christine Lahaussois, ancienne chargée de Conservation au Musée national de Céramique, font partie des plus grands spécialistes. Conservateurs, scientifiques, experts, marchands, mais aussi collectionneurs ou simples amateurs nous livrent ici une étude claire et étoffée de la faïence de Delft. Il en résulte un ouvrage d’exception.

223 pages, couverture reliée sous jaquette. Nombreuses illustrations en couleurs.

En vente à la librairie de Sèvres, Cité de la céramique, au prix public de 80 €.

Fired By Passion: Vienna Baroque Porcelain of Claudius Innocentius du Paquier.

 

Melinda & Paul Sullivan Foundation, Meredith Chilton, Claudia Lehner-Jobst et al.
Arnoldsche Art Publishers
Stuttgart, 2009

Le livre le plus complet jamais publié (en anglais) sur la manufacture de porcelaine Du Paquier, une petite fabrique indépendante installée à Vienne qui produisit la porcelaine dure à la manière des Chinois. Établie huit ans après la fondation de Meissen, l’usine s’épanouit entre 1718 et 1744. La manufacture développa un style très élégant qui conserva son inspiration baroque pendant toute sa période de production.

Du Paquier produisit des services de table, des vases décoratifs et des petites sculptures qui furent très recherchés par la cour des Habsbourg et par la noblesse autrichienne.

Ce nouvel ouvrage constitué de trois volumes dans un coffret est abondamment illustré de près de 2000 illustrations en couleur. Il comprend des contributions de dix chercheurs et scientifiques. Le premier volume présente le contexte historique et stylistique de l’usine ; le deuxième volume replace la porcelaine de Vienne dans son cadre culturel et le volume trois est consacré à l’analyse scientifique de la production de Du Paquier et à une histoire de la porcelaine, avec des cartes, un glossaire et une bibliographie . Un CD-Rom comprend les documents concernant la manufacture.

En vente en ligne sur le site de l’éditeur www.arnoldsche.com/…

Cyfflé. Orfèvre de l'argile.

Ses statuettes en Terre de Lorraine et les reprises par les manufactures régionales

Par Catherine Calame

Edité par :  Association des Amis de la faïence ancienne de Lunéville Saint Clément
Office de Tourisme. Château des Lumières – 54300 Lunéville
Juillet 2009

Cet ouvrage est le catalogue de l’exposition consacrée à Paul-Louis Cyfflé, talentueux sculpteur originaire de Bruges qui a passé une trentaine d’année à Lunéville.

Il fonde à Lunéville sa propre faïencerie en 1766 où il créé des figures et groupes d’une très grande finesse, comparable à celle des biscuits produits par les meilleures manufactures. Cependant, après une période de croissance et de prospérité, la manufacture connaît des difficultés à partir de 1775 et sa liquidation s’échelonne entre 1780 et 1783. Les moules sont dispersés et acquis par diverses faïenceries lorraines : Saint Clément, Niderviller, Toul-Bellevue, peut-être Epinal et d’autres, qui en commercialisent des rééditions ou des adaptations jusqu’à la fin du XIXème siècle.

L’ouvrage de 188 pages largement illustré présente des oeuvres originales de Cyfflé et la filiation entre celles-ci et la production des autres manufactures lorraines.

Ce livre est en vente au prix de 32 € + 4 € de frais de port.

Prière d’adresser les commandes, accompagnées du règlement par chèque à l’ordre de Association Saint-Clément, ses Fayences et son Passé (site Internet : http://assocfaience54.free.fr), à :

Catherine CALAME
57 rue du Neuf Pays
54950 SAINT-CLEMENT

Téléphone : 03 83 72 68 15 ; courriel : francoiscalame@orange.fr

French Porcelain in the Collection of Her Majesty the Queen.

 

Sir Geoffrey de Bellaigue
Londres
Mai 2009

La Collection Royale anglaise est considérée comme le plus bel ensemble au monde de porcelaine de Sèvres du XVIIIème siècle.

Son importance était reconnue depuis longtemps, mais la publication de cet important travail de recherche dans un ensemble de trois volumes (en anglais) abondamment illustrés permet d’en apprécier la richesse et la variété.

L’ouvrage présente toutes pièces de porcelaine de la Collection Royale réalisées à Sèvres et dans les manufactures parisiennes avant 1830, avec une attention particulière pour les superbes pièces de porcelaine de Sèvres du XVIIIème siècle acquises par le roi George IV.

Ce catalogue présente environ 2000 objets accompagnés de photographies détaillées des décors de dorure, des scènes peintes, des marques et des modèles qui ont inspiré les modeleurs et les peintres. L’introduction comprend une discussion du goût de George IV, cinq articles sont consacrés aux divers aspects de la Collection et une sous-section examine des exemples de pièces de Sèvres surdécorées très tôt.

Trois volumes reliés dans un coffret

1296 pages, 2400 illustrations, 1000 dessins de marques en creux

Information :
Royal Collection shop, téléphone ..44 (0) 207 024 5574
retail@royalcollection.org.uk

Lien avec le site Internet de la Royal Collection www.royalcollection.org.uk

French Porcelain for English Palaces.

Sèvres from the Royal Collection

Joanna Gwilt
Londres
Mai 2009

Les pièces de Sèvres présentes dans la Collection Royale anglaise sont considérées comme l’ensemble le plus raffiné au monde. Une grande partie fut acquise entre 1783 et 1830 par George IV qui diffusa en Angleterre le goût pour la porcelaine française. La collection est aussi riche en vases ornementaux qu’en services de table. Elle illustre le goût de ce roi pour les objets rares et extraordinaires.

Au milieu du XVIIIème siècle, la manufacture fondée à Vincennes en 1740 et transférée à Sèvres en 1756 était devenue la manufacture de porcelaine la plus prestigieuse en Europe ; son exubérance décorative et sa virtuosité technique n’avaient pas d’équivalent.

Cet ouvrage en anglais, conçu comme une introduction à la Collection Royale anglaise et une référence utile aux amateurs, présente une sélection de pièces exceptionnelles. Il contient une introduction et un lexique. Les présentations illustrées des objets sont accompagnées de photographies de détail des scènes peintes et des dorures et d’informations sur les provenances, les artistes et les marques.

L’auteur, conservateur assistant pour les Objets d’art de la Collection Royale, se spécialise dans les arts décoratifs français du XVIIIème siècle.

Ouvrage relié 22,4 x 19,6 cm

200 pages, 185 illustrations en couleurs

En vente à la boutique RMN de Sèvres – Cité de la céramique au prix de 24,5 €.

Armoiries françaises et suisses sur la porcelaine de Chine du XVIIIe siècle.

 

Par Antoine Lebel
Bruxelles
2009

Il a fallu plus de sept longues années de recherches pour localiser des porcelaines de Chine armoriées, et aussi pour identifier leurs propriétaires. Antoine Lebel publie aujourd’hui un ouvrage sur les armoiries françaises peintes sur la porcelaine de Chine au XVIIIème siècle. C’est le premier ouvrage sur ce sujet. Ce livre, présenté en édition bilingue français et anglais, traite de plus de 260 familles françaises, dont une dizaine établies en Suisse.

Chaque fiche, accompagnée d’une photo d’une pièce armoriée et d’un détail des armoiries, donne le maximum d’informations sur le rang et la vie du propriétaire du service. Ces recherches permettent aussi de connaître un peu mieux les premiers acteurs des échanges entre la France et la Chine, ainsi que leur place dans la société française du XVllIème siècle.

Cet ouvrage de 296 pages et 300 illustrations en couleurs est en vente au prix de 90 € + frais d’envoi (9 € pour l’Europe, 11 € pour le reste du monde).

Paiement possible par chèque français à l’ordre de Antoine Lebel, par carte Visa ou Mastercard, ou par virement bancaire (IBAN BE62340151690961, Swift: BBRUBEBB)

Antoine Lebel
Porcelaines des Compagnies des Indes
63 rue Joseph Stallaert
1050 BRUXELLES – Belgique

Téléphone : ..32 (0)4 98 59 99 31
Télécopie : ..32 (0)2 256 26 33
Courriel : ant.leb@free.fr

Site Internet : www.antoinelebel.com

Années folles et art déco - Le renouveau

 

Ouvrage de la Manufacture nationale de Sèvres
Editions courtes et longues
Paris – 2007

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la France fait preuve d’une vitalité artistique inouïe. La Manufacture nationale de Sèvres joue un rôle majeur dans le renouveau des arts décoratifs qui conduit à l’éclosion du style Arts déco. En témoigne une production qui allie matières nouvelles et décors de quelques-uns des meilleurs artistes de l’époque.

Ce très bel ouvrage de 144 pages, abondamment illustré en couleurs, est en vente à la Cité de la céramique à Sèvres au prix de 35 €.

Xanto : Pottery-painter, Poet, Man of the Italian Renaissance

 

J. V. G. Mallet
Wallace Collection
2007

Cet ouvrage est le catalogue (en anglais) de l’exposition consacrée à Francesco Xanto Avelli (1486 – 1542), fascinant peintre de majolique de la Renaissance italienne, qui s’est tenue à la Wallace Collection à Londres début 2007. Il a été écrit par John V. G. Mallet, commissaire de l’exposition et spécialiste de Xanto.

C’est un ouvrage indispensable pour les amateurs des majoliques italiennes de la Renaissance. Il comprend une liste complète des oeuvres réalisées par ou attribuées à Xanto. Il inclut également la transcription de 44 sonnets de Xanto adressés à Francesco Maria della Rovere, duc d’Urbino.

Catalogue illustré en couleurs en vente au prix de 20 £.

Courriel de la boutique de la Wallace Collection : shop@wallacecollection.org

Site Internet de la Wallace Collection : www.wallacecollection.org

Un collectionneur et mécène marseillais.

Faïences provençales & céramiques ottomanes

Editions A. Barthélemy / Musées de Marseille
2006

Cet ouvrage de 432 pages et 400 illustrations en couleurs est une invitation à la découverte d’un patrimoine, d’une collection privée, d’un art.

Un patrimoine dévoilé par une exposition présentée au centre de la Vieille Charité à Marseille de novembre 2006 à mars 2007, dont les œuvres ont révélé le raffinement et le goût des dignitaires ou des bourgeois provençaux au XVIIIème siècle, mais aussi ceux des Ottomans sous le règne de Soliman le Magnifique.

Une collection privée, celle réunie par un amateur éclairé amoureux de la faïence de Marseille et de Moustiers, mais aussi fasciné par la palette chromatique des céramiques d’Iznik.

Un art luxueux et virtuose qui met en exergue la créativité et le savoir-faire des céramistes, mais aussi l’originalité de leurs productions.

En vente au Centre de la Vieille Charité à Marseille et à la boutique de Sèvres- Cité de la céramique au prix de 42 €.

Marie-Victoire Jaquotot, 1772 - 1855, Peintre sur porcelaine

 

Par Anne Lajoix
Publié par la Société d’Histoire de l’Art Français, 2006

La longue carrière de la parisienne Marie-Victoire Jaquotot (1772-1855), à la manufacture de Sèvres, débuta avec le XIXème siècle. La perfection et la facture raffinée de son travail amenèrent l’administrateur de Sèvres, Alexandre Brongniart, nouvellement nommé, à lui confier des pièces de plus en plus importantes. Agréée comme « peintre de figures» (c’est-à-dire appartenant à la catégorie des peintres de la manufacture la mieux payée), elle multiplia les effigies de l’Empereur et des personnages, les plus importants à divers titres, de son époque.

Musicienne et cultivée, elle participa au mouvement du retour aux valeurs nationales, en copiant sur porcelaine des portraits historiques. Tout d’abord sur des pièces de service mais peu à peu, elle y ajouta la spécialité de copies de tableaux anciens qui l’amena à s’affranchir des formes utilitaires pour de grandes surfaces encadrées comme des tableaux et ayant même statut. Cette évolution se fit par le biais de la copie des maîtres de la Renaissance italienne.

L’époque se préoccupe de l’état de conservation des tableaux et croit que leur dégradation est irréversible. La céramique, réputée «inaltérable» et d’un rendu moins grossier que la mosaïque, apparaît comme le moyen de préserver ce patrimoine pour les générations futures. Brongniart en est le premier persuadé: aussi perfectionna-t-il le mode de fabrication des plaques en porcelaine dure et, dès 1814, réussit-il la mise au point de leur coulage. Il y eut donc coïncidence entre les aspirations esthétiques d’une époque, une technique élaborée et la manière précieuse d’une artiste raffinée capable de se fondre dans l’esprit d’un maître, au moins aux yeux de tous ses contemporains. Ainsi s’expliquent tant de soins, de patience et d’argent pour copier ces tableaux.

Au début du XXIème siècle, habitué aux photographies et aux publications illustrées, il faut retenir que l’esprit qui a présidé à ces commandes et à ces créations est moderne, car préoccupé de restauration et de conservation du patrimoine des chefs-d’œuvre européens.

Prix de vente public : 80 € (60 € pour les membres de la Société d’Histoire de l’Art français) + port (8,35 € pour un envoi en France métropolitaine en courrier suivi).

Commande accompagnée du règlement à envoyer à :

Librairie LE TRAIT D’UNION – 5-7-9, rue de Turenne – 10000 TROYES
Téléphone : 03 25 71 67 98 – Télécopie : 03 25 71 67 99 – Courriel : contact@hatier.net

L’ouvrage est en vente à la librairie du musée du Louvre – 75001 PARIS

Dagoty à Paris - La manufacture à l'impératrice

 

Par Régine de Plinval de Guillebon
Somogy, Editions d’art, Paris – 2006
Musée de Malmaison – 2006

Le catalogue de l’exposition qui s’est tenue fin 2006 au château de Malmaison, résidence de l’impératrice Joséphine, pour un temps protectrice de Dagoty à Paris, offre un panorama aussi complet que possible de la diversité de la création porcelainière de cette manufacture. Parfaite illustration de l’âge d’or de la porcelaine de Paris, au début du XIXe siècle, la production de la manufacture de Dagoty est assurément l’une des plus séduisantes, l’une des plus audacieuses, aussi, de par l’originalité de son inspiration.

Services de tables, à thé, à café, pièces décoratives à l’inspiration parfois inattendue, sont représentés par 200 objets provenant de collections publiques (Louvre, Malmaison, Sèvres, musées des Arts décoratifs de Paris et de Bordeaux, Bibliothèque et musée Marmottan, Fondation Napoléon), mais aussi de nombreuses collections privées.

La production, très importante, se caractérise par l’élégance des formes tant par le dessin que par l’emploi des couleurs, un goût sûr et original et souvent une grande richesse due à l’emploi des fonds colorés et d’un or très épais.

Les débuts sont marqués par d’évidentes réminiscences des illustrateurs du XVIIIe siècle (Fables de La Fontaine). Par la suite, l’influence de l’antiquité devient omniprésente : griffons orientaux, personnages étrusques, reflets de la peinture pompéienne… Dagoty n’en négligea pas pour autant la nature : fleurs, fruits, oiseaux, paysages. Il aborda aussi les scènes de chasse, les vues de Paris, les costumes folkloriques.

Précédé d’une préface de Bernard Chevallier, conservateur général des musées de Malmaison et Bois-Préau, cet ouvrage a été rédigé par Régine de Plinval de Guillebon, spécialiste internationalement reconnue en matière de porcelaine. Toutes les pièces exposées y sont reproduites en couleurs.

Cet ouvrage de 152 pages est en vente au magasin du Musée national des châteaux de Malmaison et Bois Préau – 92500 Rueil Malmaison, au prix de 32 €.

L'art de la fayence des Caussy, faïenciers à Quimper au XVIIIe siècle

 

Par Christian de la Hubaudière & Chantal Soudée Lacombe

Attendu depuis plus d’un siècle, cet ouvrage présente dans son intégralité le traité de Caussy, seul manuscrit connu sur la fabrication de la faïence à Rouen au XVIIIe siècle, continué par son fils et ses successeurs à Quimper.

Ce texte, illustré de nombreux dessins de la main de l’auteur principal, est précédé de la biographie inédite des Caussy issue de plusieurs années de recherches, et d’un historique du manuscrit avec sa datation établie par plusieurs indices et recoupements.

La troisième partie se compose d’un corpus représentatif de pièces de faïence produites par les Caussy tant à Rouen qu’à Quimper, enfin identifiées grâce aux poncifs d’époque, aux fouilles de la manufacture Caussy à Rouen, aux indications contenues dans le manuscrit et à de nombreux recoupements.

On découvrira dans la dernière partie le Quimper XVIIIe méconnu, dont la riche polychromie constitue une digne suite du travail familial entrepris à Rouen.

Un CD-ROM, présentant en 3 dimensions deux sortes de fours employés par les Caussy à Rouen et à Quimper, complétera le tout.

L’ouvrage de 384 pages avec 250 photos en couleurs est proposé au prix public de 65 €. Commande à envoyer avec le chèque correspondant à :

Christian de la Hubaudière, 3 Place Reine Mathilde – 14700 FALAISE

Baroque Luxury Porcelain - The Manufactories of Du Paquier in Vienna and Carlo Ginori in Florence

 

Sous la direction de Johann Kräftner
Liechtenstein Museum, Vienne
Editeur : Prestel Verlag, Munich
2005

Cet ouvrage en anglais de 494 pages est le catalogue abondamment illustré d’une exposition qui s’est tenue fin 2005 – début 2006 au Liechtenstein Museum à Vienne (Autriche). Il comprend une série d’articles qui décrivent les relations entre les manufactures de porcelaine de Du Paquier à Vienne et de Carlo Ginori à Doccia près de Florence.

Iznik, l'aventure d'une collection. Les céramiques ottomanes du musée national de la Renaissance

 

Par Frédéric Hitzel et Mireille Jacotin
Publié par la Réunion des Musées Nationaux
Paris, 2005

La collection de céramiques d’Iznik (l’antique Nicée, en Turquie) constituée initialement par le musée de Cluny, était riche de 532 numéros lors de la publication du premier catalogue en 1883 ; depuis, ce fonds exceptionnel de céramiques ottomanes dans les collections publiques françaises n’a été présenté au public que de manière très partielle, à l’occasion d’expositions temporaires, en France ou à l’étranger.

Aujourd’hui exposée de manière permanente au musée national de la Renaissance, au château d’Écouen, cette collection fait l’objet d’une publication exhaustive dans cet ouvrage de 336 pages et 500 illustrations en couleurs. On découvre ainsi un ensemble exceptionnel, unique au monde, représentatif de la production de la céramique des ateliers d’Iznik des 16ème – 17ème siècles. Cette céramique ottomane est elle-même l’aboutissement et la synthèse de traditions céramiques antérieures, issues à la fois du monde byzantin, du Proche Orient islamique et de la Chine, par la route de la Soie.

Cet ouvrage est en vente au prix de 54 €. Il se trouve à la boutique de Sèvres -Cité de la céramique.

Information sur le site Internet du Château d’Ecouen : www.musee-renaissance.fr

Porcelaine de Tournai - Le service d'Orléans.

 

Par Claire Dumortier et Patrick Habets
Editions Racine, Bruxelles
2004

Cet ouvrage abondamment illustré présente le magnifique service réalisé par la manufacture de porcelaine de Tournai à la demande du duc d’Orléans, rival de Louis XVI.

Réalisé de 1787 à 1792, ce fleuron des porcelaines de Tournai, décoré aux oiseaux de Buffon, illustre le goût pour les sciences au siècle des lumières.

L’ouvrage a été écrit par Claire Dumortier, conservateur des collections de céramiques européennes aux Musées royaux d’Art et d’Histoire à Bruxelles et par Patrick Habets, professeur de mathématiques à l’Université catholique de Louvain et grand connaisseur de la production de la manufacture de Tournai.

L’ouvrage est en vente à la boutique des Musées royaux d’Art et d’Histoire, 10 Parc du Cinquantenaire – 1000 Bruxelles au prix de 49, 95 euros.

Il se trouve également à la boutique de Sèvres-Cité de la céramique et dans les librairies spécialisées.

Iznik - La céramique ottomane et l'art ottoman

 

Par Walter B. Denny – Traduit de l’anglais
Editions Citadelles & Mazenod
33 rue de Naples – 75008 PARIS
Novembre 2004

Dans cet ouvrage, Walter B. Denny offre une nouvelle vision sur l’une des formes d’art islamique les plus connues à travers le monde : les céramiques produites par l’empire ottoman dans la ville d’Iznik.

Il combine l’étude des objets produits à Iznik (vases, plats, assiettes, pichets …) et des carreaux de céramique qui couvrent les murs de la plupart des monuments de l’art musulman : mosquées d’Istanbul ou du Caire, palais de Topkapi ou de Damas.

Le livre traite des principaux décors : représentations animales, humaines ou florales. Il aborde aussi les rapports entre les communautés non musulmanes et l’empire ottoman.

Ce volume relié en toile de 240 pages avec 220 superbes illustrations en couleurs est en vente au prix de 59 euros.

Le Service de la Princesse des Asturies - Porcelaine de Sèvres.

 

Par Dorothée Guillemé Brulon
Editions Massin, Paris, 2003

En 1774, le roi Louis XV commande un service de porcelaine à la manufacture de Sèvres destiné à sa petite-fille la princesse des Asturies.

L’étude de ce cadeau royal va révéler des facettes inattendues : choix du modèle, collaboration de nombreux peintres, mais aussi rebondissements diplomatiques, commandes successives de compléments jusqu’en 1791, sans oublier les copies en porcelaine de Buen Retiro.

Vous pouvez vous mettre à lire ce livre, un couvert royal vous est préparé.

L’ouvrage est en vente en librairie et à la boutique du Musée National de Céramique au prix de 65 euros.

Traité de la porcelaine de Sèvres

 

Tout le savoir de la plus prestigieuse manufacture du monde
Par Antoine d’Albis
Editions Faton, Dijon, 2003

… la manufacture de Sèvres est l’un des rares, sinon l’unique établissement, qui ait subsisté inchangé jusqu’à nos jours. Son mode de fonctionnement technique et technologique est proche pour ne pas dire identique à celui de la manufacture du XVIIIe siècle. Non seulement toutes les pièces sont fabriquées et décorées à la main, mais encore toutes les pâtes, les couvertes, les couleurs et les métaux précieux sont préparés à l’aide de matières premières qui sont dosées et assemblées dans le sein même de l’établissement. La manufacture conserve, gère et utilise couramment près d’un millier de formules de toutes sortes. (…)

L’objet du présent ouvrage est de faire connaître au public tous les procédés de fabrication utilisés à ce jour à la manufacture de Sèvres. Qu’il s’agisse de pâtes et de couvertes, de colorants, de fondants, de couleurs de fonds ou à peindre, de teintes de grand ou de petit feu ou de métaux précieux….

Cet ouvrage est disponible à la librairie-boutique de Sèvres-Cité de la céramique. Il peut être commandé sur le site Internet  www.faton.fr des Editions Faton (1 rue des Artisans – BP 90 – 21803 QUETIGNY Cedex) au prix spécial de 59 €.

Strasbourg - Faïences et porcelaines 1721 - 1784

 

Par Jacques Bastian
Editions M.A.J.B., Strasbourg, 2002-2003

L’ouvrage reprend et complète le travail de thèse de doctorat que Jacques Bastian a soutenue avec succès en 1987 sur les décors des faïences et porcelaines des Hannong. Ce répertoire très complet des décors pratiqués chez les Hannong en analyse les principes d’élaboration. Le lecteur découvrira que les fleurs au naturel sont en fait souvent des adaptations de gravures ; il pourra vérifier lui-même l’exactitude de la transcription.

La bienveillante autorité d’Antoinette Hallé, Conservateur général du Patrimoine, Directeur du Musée National de Céramique de Sèvres, a déclenché la décision de publier la somme de connaissances réunies dans cet ouvrage. Celui-ci est le fruit d’une collaboration intense de l’auteur avec son épouse Marie-Alice et leurs amies Martine Coppola, photographe du Musée de Sèvres, et Christine Lahaussois, chargée de conservation au même musée, dont l’expérience et la compétence ont été indispensables à l’aboutissement de cette entreprise.

La publication a été réalisée par l’imprimerie Valblor.

L’ouvrage, en deux tomes (600 pages, 600 photos couleur), est disponible au prix de

320 euros + 25,5 euros pour les frais d’envoi des deux volumes en s’adressant à :

Editions M.A.J.B. – 24 Place de la Cathédrale – 67000 Strasbourg (Tél. : 03 88 32 45 93).

Céramique de la Renaissance à Anvers

 

Par Claire Dumortier
Editions Racine, BRUXELLES & Editions de l’Amateur, PARIS, 2003

Au début du XVIème siècle, quelques fabricants de majolique, venus de Venise, s’installent à Anvers, premier port et centre commercial de l’époque. Ils y établissent des ateliers qui produiront cette poterie de luxe, jusque là objet d’importation, pendant près d’un siècle : pots de pharmacie, carreaux muraux, pavements, objets de décoration, etc.

Pendant tout le XVIème siècle, Anvers jouera ainsi un rôle essentiel dans la production de majolique du nord de l’Europe. Avec l’invasion de la porcelaine de Chine au début du XVIIème siècle, les potiers de majolique anversois se reconvertissent dans la faïence et iront fonder de nouveaux centres de production en Hollande, notamment à Delft.

Cet ouvrage est en vente au prix de 79,95 euros.

Il peut être commandé aux Editions de l’Amateur. 25 rue Ginoux. F-75015 PARIS ou aux Editions Racine. 49 rue du Châtelain. B-1050 BRUXELLES. Belgique

Samson, génie de l'imitation.

 

Par Florence Slitine
Editions Charles Massin, Paris, 2002

La maison Samson (1845-1980) fut sans doute la meilleure entreprise de reproduction de céramiques et d’émaux de son temps. Ce fut la plus diversifiée puisqu’elle copia aussi bien des émaux que des faïences, des terres cuites et des porcelaines. Ses pièces, pour avoir abusé de nombreux amateurs, ont été longtemps redoutées, voire vilipendées. Elles sont actuellement redécouvertes pour leurs mérites décoratifs.

Les pièces de Samson expriment tout le goût d’une époque, goût qui revient en force aujourd’hui. Amateurs et professionnels partageront l’étonnement de l’auteur devant une fabrique qui n’a pas craint de se confronter aux réalisations les plus diverses et les plus délicates dans le domaine des arts du feu.

L’ouvrage est en vente en librairie et à la boutique de Sèvres-Cité de la Céramique au prix de 35 euros.

The Sèvres Porcelain Manufactory.

Alexandre Brongniart and the Triumph of Art and Industry, 1800-1847

Par Tamara Préaud et al.
Yale University Press
New Haven et Londres
Publié en 1997

La première partie de cet ouvrage (en anglais) explore la vie et la carrière d’Alexandre Brongniart et la production de la Manufacture de Sèvres sous sa direction, dans onze chapitres dont cinq écrits par Tamara Préaud, archiviste à la Manufacture nationale de Sèvres. Nommé directeur de la Manufacture en 1800, Brongniart était un scientifique et un éducateur doué ainsi qu’un administrateur éclairé qui a profondément réorganisé les méthodes commerciales de la Manufacture. Il a aussi encouragé l’innovation dans de nombreux domaines, depuis la formulation des pâtes et des glaçures jusqu’à la conception et la réalisation de fours à Sèvres; il a également créé un atelier de peinture sur verre et de fabrication de vitraux. Pour rendre hommage à l’apport aux arts décoratifs des artistes passés, il créa à Sèvres un musée de céramique destiné à inspirer les artistes de la Manufacture et à conserver leurs œuvres maîtresses.

La seconde partie du livre présente le catalogue de l’exposition qui s’est tenue au Bard Graduate Center for Studies in the Decorative Arts à New York, du 17 octobre 1997 au 1er février 1998.

L’ouvrage est en vente dans les librairies spécialisées et à la galerie de vente de Sèvres-Cité de la Céramique, Place de la Manufacture – 92310 SEVRES).

Faïence et porcelaine de Paris. XVIIIe - XIXe siècles

 

Par Régine de Plinval de Guillebon
Editions Faton, Dijon, 1995

Paris a abrité aux XVIIIème et XIXème siècles de nombreuses manufactures de faïence et de porcelaine. Les faïenceries des Pavie, du Pont aux Choux, de Théodore Deck et les manufactures de porcelaine du comte d’Artois, du duc d’Angoulême et du duc d’Orléans, de Nast, Locré, du Petit Carrousel, sont quelques-uns des noms qui contribuèrent au rayonnement de la capitale dans ce domaine.

L’ouvrage présente séparément les productions de ces deux siècles avec l’exposé du contexte historique. Avec des sources souvent inédites, une iconographie renouvelée et très abondante, l’ouvrage de Régine de Plinval de Guillebon est devenu le livre de référence pour la faïence et la porcelaine de Paris.

Cet ouvrage peut être commandé aux Editions Faton, 1 rue des Artisans – BP 90 – 21803 QUETIGNY Cedex, ou par le site Internet www.faton.fr, au prix de 149 euros.