Hors de France

 

 

Gustave Revilliod (1817-1890), un homme ouvert sur le monde

du 2 novembre 2018 au 2 juin 2019 à Genève

Musée Ariana
10 Avenue de la Paix
CH-1202 GENÈVE. Suisse

Collectionneur avisé, voyageur infatigable, homme de lettres et philanthrope éclairé, le Genevois Gustave Revilliod, né dans la cité de Calvin en 1817 et décédé au Caire en 1890, est un homme qui sort de l’ordinaire. L’œuvre majeure de sa vie est sans doute le Musée Ariana, qu’il construit pour abriter ses collections, mais surtout pour permettre à chacun de s’en délecter. Il baptise l’édifice « Ariana », en hommage à sa mère bien-aimée, Ariane.

Peintures et sculptures, horlogerie, bijoux, armes, médailles, mobilier, céramique, verre, vitraux, curiosités ramenées de son voyage autour du monde, sans oublier une imposante bibliothèque : la collection de plus de 30000 pièces réunie par Gustave Revilliod, assisté de son fidèle intendant et ami Godefroy Sidler, est impressionnante ; elle parcourt les époques, les continents et les techniques. Le Musée – ouvert au public dès 1884 – et ses collections font l’admiration de ses contemporains.
Le Musée Ariana, devenu aujourd’hui Musée suisse de la céramique et du verre, rend hommage à ce formidable héritage. L’exposition évoque le musée du 19ème siècle en rassemblant d’étonnantes œuvres aujourd’hui réparties dans les musées et bibliothèques publics locaux.

Ouvert tous les jours de 10 h à 18 h sauf le lundi.

Téléphone : ..41(0)22 418 54 50
Télécopie : ..41(0)22 418 54 51
Courriel : ariana@ville-ge.ch
Site Internet : www.ville-geneve.ch/ariana

Double regard sur la collection de céramique contemporaine du musée Ariana. Come on baby, light my fire

du 2 novembre 2018 au 10 mars 2019 à Genève

Musée Ariana
10 Avenue de la Paix
CH-1202 GENÈVE. Suisse

Le Musée Ariana a donné carte blanche à deux connaisseurs chevronnés et collectionneurs avisés de la céramique d’artistes, Roswitha Schild, historienne de l’art, et Hanspeter Dähler, galeriste. Ils proposent une exposition mettant en scène des œuvres issues des collections contemporaine du musée. Cette présentation entre en dialogue avec l’exposition «Gustave Revilliod (1817-1890), un homme ouvert au monde».

Pour faire écho à l’esprit du fondateur du musée, le choix des œuvres s’est porté sur les donations faites au fil du temps par des collectionneuses et collectionneurs, mécènes généreux, artistes ou encore institutions.

Ouvert tous les jours de 10 h à 18 h sauf le lundi.

Téléphone : ..41(0)22 418 54 50
Télécopie : ..41(0)22 418 54 51
Courriel : ariana@ville-ge.ch
Site Internet : www.ville-geneve.ch/ariana

300 ans de création à Sèvres

du 6 octobre au 16 décembre 2018 à Shizuoka, Japon

Shizuoka City Museum of Art
SHIZUOKA. Japon

De prestigieuses productions de la Manufacture de Sèvres sont présentées au Japon successivement dans quatre grands musées, dans le cadre de l’exposition 300 ans de création à Sèvres, porcelaine de la Cour de France.

Depuis près de trois siècles, la Manufacture de Sèvres écrit l’histoire de la porcelaine française en compagnie des plus grands artistes de son temps. Manufacture royale fondée en 1740, placée sous la protection de la marquise de Pompadour, elle devint impériale sous Napoléon, républicaine et enfin nationale, avec toujours pour même devise : l’excellence.

L’exposition est une occasion unique de présenter au public japonais, une collection de 150 chefs-d’œuvre, témoignages de la production historique de la Manufacture depuis le XVIIIème siècle mais aussi d’une créativité sans cesse renouvelée grâce aux dialogues ininterrompus avec les plus grands artistes.

En effet, la Manufacture accueille chaque année de nombreux artistes et créateurs internationaux. A ce titre, les artistes japonais sont particulièrement bien représentés. C’est même presqu’une tradition puisque le sculpteur japonais Ishiga Numata fut le premier artiste étranger accueilli à Sèvres dès 1904. En 2006, Yayoi Kusama crée deux œuvres directement inspirées de son univers fantasque et débridé, Crimson Eyeet Golden Spirit.

Plus récemment, ce sont les créateurs Naoto Fukasawa et le studio Nendo fondé par Oki Sato qui ont enrichi les créations de Sèvres. Le premier avec un vase Métrodevenu iconique, inspiré des carreaux de faïence du métro parisien, le second avec le vase Sakura en biscuit de porcelaine, parfait exemple de « Wabi-Sabi », ainsi que la table basse Hasu évoquant de délicats nénuphars.

C’est dans ce contexte d’échanges fructueux que la Manufacture et le Musée de Sèvres sont accueillis durant plus d’une année, de novembre 2017 à décembre 2018 dans quatre grands musées japonais à Tokyo, Osaka, Hagi et Shizuoka.

Cette exposition itinérante au Japon a été présentée du  22 novembre 2017 au 28 janvier 2018 au Suntory Museum of Art, Tokyo, du 7 avril au 16 juillet au Museum of Oriental Caramics à Osaka et du 24 juillet au 24 septembre 2018 au Hagi Uragami Museum, Hagi.