En France

 

La Fabrique du luxe : les marchands merciers parisiens au XVIIIème siècle

du 29 septembre 2018 au 27 janvier 2019 à Paris

Musée Cognacq-Jay
8 rue Elzevir
75 003 PARIS

« Marchands de tout et faiseurs de rien », suivant la célèbre et peu amène sentence prononcée par Diderot dans son Encyclopédie, les marchands merciers constituent l’une des corporations parisiennes les plus importantes au XVIIIème siècle.

Cette exposition est la toute première exposition consacrée à cette corporation particulièrement codifiée et incontournable dans la diffusion de l’art et du luxe français.
À travers les destins de marchands comme Lazare Duvaux ou Dominique Daguerre, le musée Cognacq-Jay présente une centaine d’œuvres d’art, de documents et d’archives illustrant les origines du luxe à la parisienne.

À la fois négociant, importateur, collecteur, créateur et décorateur, le marchand mercier occupe un rôle majeur dans l’essor de l’industrie du luxe à cette époque. Personnage atypique, il entretient des liens dans la haute aristocratie et s’appuie sur un réseau international d’artistes comprenant les meilleures spécialités techniques et artistiques.

Dissoute durant la période révolutionnaire, cette corporation suscite encore aujourd’hui l’intérêt des historiens de l’art et d’universitaires qui en font leur sujet de recherches.

Ouvert de 10 h à 18 h, du mardi au dimanche. Fermeture les lundis, le 25 décembre et le 1er janvier.

Téléphone : 01 40 27 07 21
Site Internet : www.museecognacqjay.paris.fr

Cent ans de céramique danoise

du 29 novembre 2018 au 3 mars 2019 à Paris

Maison du Danemark
142 avenue des Champs Elysées
75008 PARIS

Grâce aux prêts exceptionnels des plus grands collectionneurs privés danois, la Maison du Danemark présente une exposition rétrospective comprenant environ 500 œuvres des plus importants artistes danois à partir de Thorvald Bindesbøll, qui participa à l’Exposition universelle de Paris en 1900, jusqu’aux artistes contemporains comme par exemple Alev Siesby, Bodil Manz, Peter Brandes, Bente Skjøttegaard ou Turi Heiselberg.

Visite guidée en anglais mardi 4 décembre 2018 de 18 h à 19 h. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Du mardi au vendredi de 13 h à 19 h, samedi & dimanche de 13 h à 18 h, fermé le lundi.

Site Internet : www.maisondudanemark.dk

Les pionniers de la céramique moderne, La Borne

du 11 juin 2018 au 7 janvier 2019 à Bourges

Musée des Arts Décoratifs
Hôtel Lallemant
6 Rue Bourbonnoux, 18000 BOURGES

L’exposition « Les pionniers de la céramique moderne, La Borne », constitue le second volet de cette histoire de la céramique Bornoise. A partir de 1941, des jeunes gens, issus d’autres milieux et ayant reçu une formation dans le domaine des « Beaux-Arts », révolutionnent par leur création l’art du grès : ils transforment la production traditionnelle Bornoise et la font évoluer vers une céramique artistique et sculpturale.Plus de 150 œuvres des trois passeurs et des neuf pionniers sont exceptionnellement réunies pour la première fois.

Ouverture : 10h-12h (sauf le dimanche) et 14h-18h. Fermé le lundi et les 1er novembre, 25 décembre, 1er janvier.

Téléphone : 02 48 70 23 57
Site Internet : www.ville-bourges.fr/

Trésors céramiques de l’Oise

du 15 septembre 2018 au 15 mars 2019 à Beauvais

MUDO – Musée de l’Oise
1 rue du musée
60000 BEAUVAIS

Le MUDO-Musée de l’Oise présente l’exposition Trésors Céramiques dans la magnifique salle sous-charpente du 16ème siècle. Cette exposition est une préfiguration du parcours permanent sur la céramique qui accompagnera la présentation de la collection du 20ème siècle prévue fin 2020. En exposant les pièces majeures du musée, du 9ème siècle à nos jours, véritable vitrine du patrimoine artistique de l’Oise, Trésors céramiques démontre la place privilégiée de l’Oise dans l’histoire de la céramique en France.

Ouvert de 11 h à 18 h sauf le mardi et certains jours fériés : lundi de Pâques, lundi de Pentecôte et dimanche 11 novembre 2018.

Téléphone : 03 44 10 40 50
Site Internet : www.mudo.oise.fr 

Denis Castaing. Formes ceramiques

du 9 octobre au 16 décembre 2018 à Nevers

Musée de la faïence et des beaux-arts
16 rue Saint Genest
58000 NEVERS

Le musée de la faïence et des beaux-arts de Nevers propose une lecture originale d’une trentaine d’œuvres céramiques de Denis Castaing, présentées dans un parcours au sein même de l’exposition permanente du Musée.

Denis Castaing, céramiste-plasticien, vit et travaille à Saint-Mesmin, en Bourgogne (Lauréat en  2015 de l’Académie des savoir-faire « Terre !», Fondation d’entreprise Hermès).

Denis Castaing adhère au début des années 2000 au processus créatif d’Ettore Sottsass ou au projet « Des designers à Vallauris ».

Ses recherches récentes le ramènent à des objets et du mobilier en céramique ou associant ce matériau à d’autres : claustra, miroirs, étagères, luminaires ; une occasion d’insérer ses créations dans des projets, de les confronter à l’architecture intérieure de différents lieux. Ses pièces s’inscrivent dans le champ des arts décoratifs tout en conservant une forte dimension sculpturale.

Ouvert du mardi au dimanche (fermé le lundi) : en semaine de 13 h à 17 h 30, les samedis et dimanches de 14 h à 18 h.

Inauguration le vendredi 12 octobre 2018 à 18 h 00 en présence de l’artiste.

Téléphone : 03 86 68 44 60 (accueil)
Courriel : museedelafaience@ville-nevers.fr
Site Internet : https://musee-faience.nevers.fr

Faïence de Ferrière-la-Petite 1798-1871. Instants de vie

du 5 septembre au 22 décembre 2018 à Ferrière-la-Petite, Nord

Musée de la Cour des Potiers
Cour des Potiers
59680 FERRIERE-LA-PETITE

Le musée de la Cour des potiers vous fait découvrir l’histoire de la faïence de Ferrière-la-Petite à travers l’esposition « Instants de vie » qui rassemble une collection exceptionnelle de pièces produites par cette faïencerie.

Ouvert du mardi au vendredi de 9 h à 12 h et de 13 h à 17 h, ainsi que samedi et dimanche de 15 h à 18 h pendant la durée de l’exposition.

Téléphone : 03 27 62 79 60
Site Internet : www.lacourdespotiers.fr

Des animaux et des hommes, porcelaines de Chine d'exception

du 23 juin au 15 décembre 2018 à Lorient

Musée de la compagnie des Indes de Lorient
Citadelle, avenue du Fort de l’Aigle
56290 PORT-LOUIS

« L’Or blanc » de la Chine fascine très tôt les Européens. Inventée au cours de la dynastique Tang (618-907), la porcelaine atteint la perfection sous les dynasties Ming (1368-1644) et Qing (1644-1912). Le savoir-faire de sa fabrication conserve ses secrets durant de longs siècles.A partir du début du XVIIème siècle, les aristocrates européens s’entichent d’exotisme extrême-Oriental. Ils collectionnent avec passion ces porcelaines de Chine, destinées pour la plupart au service de table ou à la toilette.

Cette passion entraîne, en Asie, l’apparition d’une production spécifique destinée à l’exportation européenne. Les statuettes zoomorphes et anthropomorphes en sont issues. Des animaux domestiques tels que chiens et chevaux, et des volatiles au plumage délicat sont représentés, mais aussi des lions de Fô et des divinités chinoises ou encore des personnages européens.Inspirées de la culture chinoise et de productions européennes, ces figures sont le résultat de l’intensification de la rencontre entre la Chine et l’Europe.

Cette exposition est organisée avec la collaboration exceptionnelle du musée national des arts asiatiques – Guimet

Ouverture : du 2 mai au 31 août de 10h à 18h30 tous les jours ; du 1er au 30 septembre de 10h à 18h tous les jours sauf le mardi ; du 1er octobre au 15 décembre de 13h30 à 18h tous les jours sauf le mardi.

Téléphone : 02 97 82 19 13
Site Internet : https://musee.lorient.bzh/…

Louis Philippe à Fontainebleau. Le roi et l’histoire

du 3 novembre 2018 au 4 février 2019 à Fontainebleau

Château de Fontainebleau
77300 FONTAINEBLEAU

Le château de Fontainebleau présente à travers plus de deux cents œuvres un visage méconnu du roi des Français et une période fondamentale de l’histoire du château. Quand il monte sur le trône en juillet 1830, Louis-Philippe prend possession des résidences du Domaine de la Couronne. Le château de Fontainebleau devient rapidement l’une de ses demeures favorites et une résidence de famille pour les Orléans.

L’exposition, présentée dans le parcours des Grands Appartements, introduit tout d’abord le visiteur à la vie de cour sous la Monarchie de Juillet. La seconde partie présente, à travers les nombreux projets de restauration, le Fontainebleau de Louis-Philippe, permettant de redécouvrir les lieux emblématiques du château – galerie François Ier, salle de Bal – à la lumière de ces transformations. Ces réalisations reflètent le goût de l’époque pour les styles historiques, qui déclinent leurs formes dans les créations architecturales et dans les arts mobiliers ; la production de la manufacture de Sèvres y est particulièrement bien représentée.

Sur le thème « Louis Philippe et Versailles », le château de Versailles présente une exposition complémentaire du 6 octobre 2018 au 3 février 2019, voir article suivant.

Ouvert tous les jours sauf les mardis, le 25 décembre et le 1er janvier, de 9 h 30 à 17 h.

Téléphone : 01 60 71 50 70
Site Internet : www.chateaudefontainebleau.fr

Louis Philippe et Versailles

du 6 octobre 2018 au 3 février 2019 à Versailles

Château de Versailles
Place d’Armes
78000 VERSAILLES

Louis-Philippe a peu d’histoire commune avec le Versailles de l’Ancien Régime mais marque son intérêt pour le palais dès son accession au trône en 1830. Le nouveau roi des Français s’attache à transformer ce bâtiment monarchique en un monument national dédié « à toutes les gloires de la France ». Il imagine un musée ouvert à tous, à la portée pédagogique. Son but est une véritable manœuvre politique : réconcilier les Français, profondément divisés, mais surtout inscrire son règne dans l’histoire nationale.

À travers plus de 200 œuvres provenant d’institutions prestigieuses, l’exposition propose une véritable plongée dans le Versailles du XIXe siècle, notamment dans les salles d’Afrique et d’autres Galeries Historiques du Château, dont les toiles commandées par Louis-Philippe seront dévoilées au public. En prolongement de l’exposition, un parcours de visite inédit entrainera le public à la découverte de nombreuses salles du musée de Louis-Philippe, ouvertes exceptionnellement. Ainsi, les visiteurs pourront s’immerger dans les salles des Croisades, la salle des États-Généraux, ou encore la salle du Sacre et la salle 1792, toutes deux restaurées pour l’occasion. De plus, des ensembles disparus des Galeries Historiques seront restitués, comme la galerie de sculptures dédiée à Louis XIV au premier étage de l’aile du Midi.

Ouvert tous les jours de 9 h à 17 h 30 sauf les lundis, le 25 décembre et le 1er janvier.

Site Internet : www.chateauversailles.fr

Charmants biscuits - Bergers, rois et déesses au temps de Stanislas

du 21 avril 2018 au 27 octobre 2019 à Commercy

Musée de la Céramique et de l’Ivoire
7, Avenue Carcano
55200 COMMERCY

Exposition hors-les-murs organisée à la faveur du projet de rénovation du palais des ducs de Lorraine – Musée lorrain de Nancy.L’exposition Charmants biscuits. Bergers, rois et déesses au temps de Stanislas présente un ensemble remarquable de figures et groupes en biscuit lorrains des XVIIIe et XIXe siècles appartenant aux collections du palais des ducs de Lorraine – Musée lorrain.

Crieurs des rues, scènes galantes, amours des dieux, portraits… Les sujets pittoresques de ces biscuits leur ont assuré un succès immédiat et durable dans toute l’Europe. À la tête de sa manufacture de Lunéville, Paul-Louis Cyfflé (1724-1806), sculpteur du roi Stanislas, porte ce type de petite statuaire à un grand degré de virtuosité en travaillant une pâte à la composition mystérieuse…

L’exposition, conçue en collaboration avec le Département de la Meuse et la Ville de Commercy, s’inscrit dans le cadre des expositions hors les murs programmées par le palais des ducs de Lorraine – Musée lorrain pendant la durée de son vaste chantier de rénovation et d’extension. Elle a reçu le label de l’année européenne du patrimoine culturel 2018.

Ouvert en avril, mai, juin, septembre et octobre les week-ends et jours fériés de 14h à 18h, en juillet et août du mercredi au dimanche de 14h à 18h.

Site Internet : http://musees-meuse.fr
http://musee-lorrain.nancy.fr/…

La bibliothèque est en feu

du 9 novembre 2018 au 5 janvier 2019 à Paris

Galerie de Sèvres À Paris
4 place André Malraux
75001 PARIS

La galerie de Sèvres à Paris expose pour les mateurs d’art et de céramique « La bibliothèque est en feu », création d’Emmanuel Boos.
Cette exposition fait référence au recueil de poèmes de René Char, « La bibliothèque est en feu » édité en 1956.
Emmanuel Boos présente sa palette de couleurs sous la forme d’une grande bibliothèque  de plus de 200 cubes en émaux de Sèvres. Cette œuvre est complétée par des ensembles plus réduits regroupés par l’artiste.

Emmanuel Boos est en résidence à Sèvres depuis 2016, ses créations ont déjà été présentées dans l’exposition « L’expérience de la couleur » ou plus récemment au Pavillon des Arts et du Design.

La galerie est ouverte du lundi au samedi de 14 h à 19 h (entrée libre).

Téléphone : + 33 (0)1 46 29 38 01 / + 33 (0)1 47 03 40 20
Courriel : galerie@sevresciteceramique.fr

Sans les mains

du 15 juin 2018 au 30 mars 2019 à Limoges

Fondation Bernardaud
27 avenue Albert Thomas
87000 LIMOGES

Cette année, la Fondation Bernardaud présente aux amateurs de céramique des œuvres réalisées grâce à des scanners et imprimantes 3D.

Treize artistes céramistes, tous étrangers, participent à cette exposition collective qui regroupe des œuvres vraiment étonnantes, comme les nuages de l’Américain Dylan Beck qui s’interroge lui sur notre usage de ces nouvelles technologies censées améliorer notre quotidien mais truffées de « pièges ».

Circuit de visite guidé, incluant l’exposition, tous les jours sauf dimanche, y compris les jours fériés.

Départ des visites régulièrement entre 9h45 et 16h15. Durée de la visite: 1h15 env.

Réservation conseillée.

Site Internet : www.bernardaud.com/…

Armand Petersen, sculpteur animalier

du 5 novembre au 31 décembre 2018 à Saulieu

Musée François Pompon
3 Place du Docteur Roclore
21210 SAULIEU

L’exposition Armand PETERSEN au Musée Pompon (Saulieu) présente pour la première fois 44 œuvres, des céramiques d’époque ainsi que des fontes anciennes et post-mortem.

Armand Petersen (1891-1969), d’ascendance danoise, né à Bâle est un sculpteur animalier.

An début des années 1920, l’art animalier est en plein essor. Pompon, révélé en 1922 au salon d’Automne par son grand Ours Blanc, regroupe au Jardin des Plantes de jeunes animaliers qui étudient les modèles sur nature. En 1926, Armand Petersen se joint au groupe des adeptes de Pompon qui enseigne sa méthode sur le terrain.

A la différence des œuvres de Pompon « qui sont naturellement des bêtes du Bon Dieu, sans frayeur », les bêtes de Petersen semblent toujours sur le qui-vive. Cette particularité d’expression subtile fait de Petersen un animalier de talent.

Ouvert lundi de 10h00 à 12h30, du mercredi au samedi de 10h00 à 12h30 et de 14h00 à 17h30, les dimanches et jours fériés de 10h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h00. Fermé les mardis et le 25 décembre.

Téléphone : 03 80 64 19 51
Courriel : museefrancoispompon@wanadoo.fr
Site Internet : https://saulieu.fr/musee-francois-pompon 

Asiatisme

du 6 au 15 décembre 2018 à Paris

Galerie 8 rue des Beaux-Arts
75006 PARIS

Réflexions autour d’un bol coréen Goryeo (Xème – XIVème siècles).

L’exposition illustre l’influence de l’Asie sur les formes et les décors de la céramique française du XXème siècle.

Vernissage le 6 décembre au soir.