Exhibitions of the year 2010

Exhibition of the 'Académie internationale de la céramique' and of 'La scène française contemporaine'

Exhibition closed 11 January 2011

EXPOSITION DE L’ACADEMIE INTERNATIONALE DE LA CERAMIQUE (AIC)
Chaque membre de cette institution internationale, sélectionné par ses pairs dans chaque pays, est invité à envoyer une pièce récente de sa production. Plus de 200 membres ont répondu à l’invitation de 2010. Cette réunion extraordinaire d’oeuvres de tous horizons permet ainsi de faire le tour du monde de la céramique contemporaine en une exposition.

LA SCENE FRANCAISE CONTEMPORAINE
Cette exposition, pensée comme un bilan des dix dernières années, propose un panorama qui fait se croiser plusieurs générations en ayant recours aussi bien à des collections publiques qu’à des oeuvres sorties des ateliers ou des galeries.
Des oeuvres de céramistes, designers, artistes et architectes sont réunies afin de mettre en avant des préoccupations communes, des notions structurantes, quelques lignes de force : les jeux de construction / destruction ; la part du réel et de l’imaginaire ; les ambivalences du matériau ; les circonvolutions autour du vide et du plein ; l’idée d’exposition comme paysage. Ces thématiques partagées doivent aider à comprendre le renouveau des pratiques autour d’un matériau qui a connu un indéniable regain d’intérêt dans le champ artistique tout entier.
On pourra ainsi voir se croiser le souci de la constitution de la pâte, l’intérêt pour des formes et des fonctions, le recours à la céramique, comme à un autre matériau, pour ses pures qualités tactiles ou symboliques. L’objectif de ces éclairages partiels est d’attirer l’attention du public sur les métamorphoses récentes du matériau céramique.

Claude Champy - Terre Complice

Exhibition closed 7 June 2010

Cette exposition rend compte de la dimension historique de l’œuvre de Claude Champy en faisant largement appel aux principales collections publiques et privées qui ont accompagné son œuvre des années 1970 à aujourd’hui. Plus de 150 pièces majeures, sélectionnées parmi les plus marquantes de l’œuvre de toute une vie sont ainsi réunies, qui esquissent l’évolution d’un travail et son inscription dans le temps.

Claude Champy, né en 1944, a commencé sa formation de céramiste en copiant l’une des pièces du musée de Sèvres au cours de sa scolarité à l’École des Métiers d’art (Hôtel Salé, Paris). Diplômé de cette école en 1968, il travaille à la chaîne dans une faïencerie avant de construire un premier four pour son propre compte, à Plaisir, près de Paris, où sa famille est implantée depuis plusieurs générations. Fin 1972, il quitte définitivement l’usine pour se consacrer entièrement à son propre travail.

En 1975, sa première confrontation aux céramistes les plus connus de cette époque, à travers l’exposition 18 artistes et la terre (Saint-Rémy-de-Provence, Galerie Noëlla Gest), propulse Claude Champy sur le devant de la scène céramique française. La première exposition de la Galerie Sarver, à Paris, l’année suivante, lui est entièrement consacrée. La fidélité de ses galeristes et de ses collectionneurs le font rapidement passer du statut de jeune céramiste prometteur à celui de céramiste français parmi les plus en vue de sa génération. Ce statut est consacré par plusieurs expositions au Musée des Arts décoratifs de Paris, au Musée national de Céramique, à la Galerie Capazza…

Dès 1979, Champy expose régulièrement en Allemagne, puis aux États-Unis et dans plusieurs pays d’Europe. En 1988, il reçoit le Grand Prix du Musée Suntory de Tokyo ; il noue à cette époque des liens durables avec des céramistes japonais.

Le principe de l’exposition est d’offrir, dans une approche historique, un parcours entre des météorites, des bombes volcaniques, des fragments de magma… qui prennent parfois des formes de bols, de théières ou de vases. La scénographie joue sur les différentes perceptions possibles de ces pièces, de l’utilitaire à l’informe, de la simplicité des formes à la beauté de la matière. L’exposition parie sur une certaine théâtralité et sur la surprise. Les maîtres mots devraient être étonnement et jubilation.

Catalogue de 168 pages, avec 150 reproductions en couleurs, co-édité par “La Revue de la céramique et du verre” et “Sèvres – Cité de la céramique”. Il contient des contributions de Jean-Roch Bouiller (commissaire de l’exposition), Christian Garcelon, Christine Shimizu. Ce livre est en vente à la boutique RMN de l’établissement public Sèvres – Cité de la céramique au prix public de 39,50 €.